La semaine de 4 heures : Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux ! – Timothy Ferriss

Bonjour !
et Bienvenue pour cette nouvelle synthèse d’un livre pour réussir.


La semaine de 4 heures, Timothy Ferris
Cette semaine le livre qui vous permet de réussir est un best-seller international, vendu à plus de 30 000 exemplaires en France.
Dans ce livre, Timothy Ferris vous présente sa méthode, en 4 étapes pour définir vos rêves, vous donner les moyens de les réaliser, effectuer la transition pas après pas de votre vie actuelle à la vie dont vous rêvez et réussir à travailler peu en gagnant bien et vivre à l’endroit que vous avez choisi.

La semaine de 4 heures : Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux !, de Timothy Ferriss

La semaine de 4 heures de Timothy Ferriss est un livre qui a fait un énorme buzz et projeté son auteur, Timothy Ferris, dans la sphère des entrepreneurs qui réussissent.

Pourtant, je ne sais pas vous mais moi, à chaque fois que je tombe sur un livre qui a un titre du genre la semaine de 4 heures, je salive, j’attrape le livre, je l’ouvre au hasard et je commence à lire.
En général, je tombe sur une description qui n’a rien à voir avec la vie réelle de la plupart des gens « normaux », et sur des techniques marketing sans fondement concret.
Je repose rapidement le livre pour l’oublier à jamais.

Lorsque j’ai attrapé La semaine de 4 heures  je m’attendais à la même chose.
J’ai attrapé fébrilement le bouquin, et ouvert au hasard pour commencer à lire.
Et là, surprise !
Ce livre me présente des astuces concrètes vraiment adaptées à ma petite vie ! – depuis je n’ai jamais reposé la semaine de 4 heures et en voici aujourd’hui la synthèse pour vous.

Qu’allez-vous obtenir quand vous aurez lu la semaine de 4 heures ?

Premièrement, Je pense que le titre de ce livre – très marketing – n’est pas représentatif de ce qu’on y trouve.
Ce que ce livre vous apporte réellement n’est pas un remède miracle pour faire rêver les crédules mais bien une application physique concrète du principe de Pareto – les 80/20 – dans votre vie.

Le principe est simple: 80% de ce que vous gagnez provient de 20% de votre investissement en temps, argent et énergie quand les 20% restants de votre productivité vous demande 80% d’investissement.

Ferriss explique qu’en éliminant ces 20% de productivité qui vous consomment 80% de temps et d’énergie, vous obtenez un style de vie largement plus efficace, et c’est ce que ce livre entier développe selon différentes orientations, d’où le titre la semaine de 4 heures.

En quelques sortes, ce livre se lit comme un blog, parce qu’il est simplement structuré en de nombreuses petites parties, comme des articles – certains sont des méthodes pas à pas, d’autres des anecdotes, d’autres des principes philosophiques.

 

La semaine de 4 heures, Timothy FerrisMaintenant, explorons ensemble.

 

Premièrement et avant tout

Dès le départ, le livre annonce clairement que vous devez trier et choisir parmi les outils et méthodes proposées, et que c’est un point vital pour tout livre de productivité personnelle – et spécifiquement celui ci.

Une philosophie de productivité personnelle créée par quelqu’un d’autre que vous même est développée à partir de leur vie et des vies de ceux qui les entourent ou les inspirent, mais pas forcément la votre.
Ainsi, lorsque vous lisez un livre comme celui-ci, vous devez pouvoir en retirer les éléments spécifiques qui fonctionnent pour vous.

Pourquoi ce principe est-il encore plus valable pour ce livre que pour les autres ?
Ici, les différentes parties du livre s’appliquent différemment à différentes personnes.

Ce n’est pas comme pour S’organiser pour réussir : Getting Things Done, de David Allen, dans lequel chaque partie peut-être appliquée à tout le monde, quelque soit votre vie; ici la plupart des astuces proposées par Timothy Ferris se basent sur l’hypothèse que vous êtes déjà bien intégré dans l’ère de l’information, que vous en maîtrisez les principaux outils et que vous pouvez apprendre facilement, voire que vous les utilisez déjà pour gagner de l’argent.

Nous allons pénétrer plus profondément à l’intérieur de ce livre pour que vous preniez conscience de à quel point c’est important.

Etape 1: D pour Définition

La majeure partie de cette section est dédiée à votre abandon du concept de travailler jusqu’à votre mort pour une montre en or et une tape dans le dos.
Donnez vous l’autorisation d’abandonner vos vieux schémas de retraite et de revenu absolu (le revenu relatif, c.a.d. combien vous gagnez pour chaque heure travaillée est le concept principal de ce livre).

Voici un exercice clé de cette section à réaliser pour comprendre de quoi parle l’auteur.
Prenez 5 minutes pour définir vos rêves.

Si vous ne deviez pas faire ce que vous êtes en train de faire en ce moment, le feriez-vous ? Que feriez-vous de votre vie, ici et maintenant si tout était vraiment possible ?
Personnellement je ferais le tour du monde, resterait quelques mois dans un pays, puis un autre, tout en écrivant comme je suis en train de le faire aujourd’hui, depuis la Thaïlande.

Maintenant, prenez 5 autres minutes et définissez vos cauchemars avec autant de détails que possible.
Qu’est-ce qui pourrait arriver de pire, non encore pire que ça, de vraiment pire du pire du pire, si vous décidiez de suivre vos rêves, ici et maintenant ?
Pour moi, le pire est de ne pas réussir à construire une vie à 2 avec la femme que j’aime, si tant est que je la rencontre.

Si vous prenez vos rêves, et les comparez à vos cauchemars, ces cauchemars sont-ils vraiment si pénalisants que vous ne pouvez pas suivre vos rêves ?
Pour moi, ça n’est pas le cas, et c’est bien pour ça que j’écris ces lignes depuis mon appartement en Thaïlande, avant de m’en aller prendre en verre ou deux dans un bar dans lequel la femme de ma vie se trouve peut-être ! 😉

A partir de là, ce livre rentre plus profondément dans le vif du sujet, et en détails, pour décortiquer le processus de découpage de vos rêves en commençant par vous permettre de le définir, puis de mesurer tout ce qui vous sépare de la réussite de ces rêves et enfin en vous proposant les étapes concrètes et réalisables pour vous y emmener, pas après pas, et finalement réaliser votre vie telle que vous la voulez vraiment.

Etape 2 : E pour Elimination

En terme de techniques que vous pouvez vraiment utiliser pour améliorer votre vie quotidienne, cette section propose les meilleurs conseils.
Timothy Ferriss nous apporte ici des techniques simples et directes pour éliminer la plupart de nos mauvaises habitudes quotidiennes, nos activités mondaines qui nous font perdre du temps et constituent une grande partie de notre vie professionnelle.

Voici 7 exemples que j’aime tout particulièrement :

Faites votre liste des choses à faire demain avant d’avoir fini votre travail d’aujourd’hui.

Lorsque vous ajouter un élément dans votre liste, demandez-vous si pour vous une journée de travail est productive si vous réalisez cette unique tache pendant cette journée.
Le lendemain matin, commencez alors cette tache avec vigueur et enthousiasme en connaissance de cause.

Arrêtez de faire plusieurs choses à la fois immédiatement.

Lorsque vous voulez écrire; fermez votre boite à emails, votre messenger et votre navigateur internet, éteignez même votre téléphone et écrivez. Rien d’autre.
Cela vous permet de consacrer toutes les ressources de votre cerveau à la tache et de travailler beaucoup mieux et plus vite.
C’est ce que je fais en ce moment même et ça marche du tonnerre ! (j’ai écrit un ebook de 15000 mots en 1 semaine…).

Forcez-vous à terminer votre journée de travail à 16h ou finissez la semaine le Jeudi soir.

Même si vous êtes obligé de venir le Vendredi, ne faites rien (ou mieux, concentrez vous sur une ou plusieurs activités consacrées à votre développement personnel).
L’objectif ici est de vous apprendre à comprimer votre temps productif; travailler moins pour obtenir plus de résultats.

Passez une semaine sans média.

En clair, éviter la télévision !! Si vous êtes vraiment accro, limitez votre temps devant l’écran à 1 heure grand maximum – ça fait 10 ans que je ne regarde plus la télé, jamais, et je m’en porte beaucoup, beaucoup mieux, mon temps est consacré à l’action et la création pour des résultats largement plus favorables à ma vie quotidienne.
Limitez également vos lectures non-fiction – journaux, magazines, internet, etc.

Lorsque vous aurez laissé de côté ces distractions, vous prendrez conscience de à quel point la surcharge d’informations médiatiques provoquait un déficit d’attention important et vous empêchait de faire les choses vraiment bien.

Vérifiez vos emails 2 fois par jour uniquement.

C’est ce que j’ai commencé à faire récemment; 1 fois le matin avant de démarrer ma journée de travail et 1 fois après le déjeuner avant de redémarrer – c’est incroyablement efficace, surtout lorsque comme beaucoup de gens vous êtes submergé toute la journée par des emails.
Une astuce: désactivez les notifications d’arrivée d’emails de votre boite aux lettres, ainsi que les notifications de messagerie instantanée, et autres pop up sur votre ordinateur qui vous détournent de la tache à accomplir et vous attirent comme un chat avec une mouche.

Ne participez jamais à une réunion sans un agenda vraiment clair.

Si quelqu’un vous propose une réunion, demandez à en avoir l’agenda spécifique.
Si il n’y en a pas, demandez pourquoi vous devez vous réunir.
Souvent, les réunions deviennent ainsi beaucoup plus productives – et plus rares, la « réunionite » tends à disparaître (ouf !).

Pour moi, un agenda de réunion clair réponds aux questions suivantes:

  1. Quoi – l’objet de la réunion
  2. Pourquoi – l’objectif, le but de la réunion
  3. Qui – personnes / responsables présents à la réunion
  4. Comment – les options, possibilités et stratégies qui seront discutées
  5. Quand – date et heure de début, date et heure de fin
  6. – lieu de la réunion

Bien sur, les points 5 et 6 sont obligatoires d’un point de vue logistique, et si au minimum les points 1 et 2 ne sont pas spécifiés – objet et objectif – je ne participe pas à cette réunion.

Dernière chose; en France, à la tendance à la réunionite s’ajoute une manie de commencer et terminer les réunions en retard, pour plus d’efficacité;

  • si vous êtes l’organisateur de cette réunion: commencez à l’heure et terminez à l’heure,
  • si vous y participez seulement: terminez à l’heure (ce qui peut impliquer de se lever et de quitter la salle avant les autres) – dans la limite du possible en fonction des personnes avec qui vous travaillez.

N’ayez pas peur d’accrocher un panneau « ne pas déranger ».

Encore une fois, nous sommes en permanence sollicités par des personnes et interventions en continu, notamment dans le monde des bureaux.
Beaucoup de cadres avec qui j’ai travaillé – surtout les directeurs – viennent au bureau bien plus tôt que les autres, 1h, 2h en avance, pour pouvoir travailler sans être dérangé.
La vérité ? Leur productivité quotidienne est proche de ces 2 petites heures de travail sans être dérangé.

Les études démontrent qu’un être humain peut rester productif un maximum de 6h par jour, soit 3 fois plus que ces directeurs qui ne travaillent que 2h par jour et passent le reste de leur temps en réunion (sans agenda) ou à recevoir des gens dans leur bureau.
Un panneau « ne pas déranger » vous permet d’obtenir une productivité maximale au moment où vous le voulez.

En fonctionnant ainsi, j’ai écrit 36 articles de blog le mois dernier pour un total de 75000 mots.
Ce mois ci j’ai terminé un ebook de 15000 mots, en plus des articles que je continue à écrire – à côté de ça je prends le temps de faire du sport, beaucoup, et de sortir de temps en temps.

Bien sur, selon le contexte, les gens avec qui vous travaillez peuvent avoir des difficultés à accepter votre petit panneau, à vous donc de commencer en douceur, par exemple 1h dans la journée (indiquez alors les horaires à « ne pas déranger »), puis petit à petit vous pourrez moduler ces périodes jusqu’à indiquer au contraire les périodes auxquelles vous êtes disponible.

Cette deuxième partie à encore de nombreux trucs et astuces pour vous aider à comprimer, comprimer, comprimer pour que tout ce qui n’est pas vraiment nécessaire soit laissé de côté et que votre temps de travail devienne si dense et efficace que vous puissiez vraiment travailler peu de temps pour réaliser beaucoup de choses.

Etape 3: A pour Automatisation

Cette partie est, à mon sens, la moins importante du livre, parce qu’il s’agit surtout de la description de comment devenir un entrepreneur moyen, pour se créer un revenu passif et permanent sans effort.

Bien sur, présenté ainsi, cela semble extrêmement intéressant, mais la vérité est que cela est loin d’être aussi facile que présenté par Tim Ferriss – atteindre ce genre de revenu passif et permanent requiert d’abord de longues années d’efforts quotidiens efficaces et acharnés, sans rien gagner, ou presque.
Patience, confiance inébranlable, discipline et détermination – avec un petit zeste de chance – sont nécessaires pour réussir à obtenir ce style de vie – et il n’y a aucune garantie de réussite.

L’approche que je préfère consiste à définir ce à quoi vous êtes bon (écrire) et ce qui vous passionne (le développement personnel) et vos capacités et connaissances (internet) pour combiner les trois.
Le programme proposé ici par Timothy Ferriss est très spécifique, cela a très bien marché pour lui, et cela marchera pour d’autres, mais ce n’est pas quelque chose qui est vraiment à la portée de tout le monde.

Etape 4: L pour Libération

La dernière partie du livre est le liant des différentes pièces du puzzle – une vision d’ensemble.
La dernière étape consiste à prendre le rêve défini à l’étape 1, la productivité exacerbée de l’étape 2 et le revenu passif de l’étape 3 pour créer votre objectif d’une semaine de 4 heures de travail.

Le premier pas vers cette réussite est:

changez d’emploi pour pouvoir travailler à distance.

Vous pouvez y parvenir et augmentant votre efficacité (en utilisant les méthodes de la deuxième étape), puis en démontrant cette efficacité pendant les périodes de congés maladie et de vacances, puis en négociant avec votre employeur de travailler en dehors du bureau à des périodes régulières à définir avec lui, puis peu à peu basculer vers une vie de travail à distance.

Ainsi, vous pouvez achever votre travail depuis n’importe quel endroit du monde qui vous convient.
Bien sur, cela vous forcera peut-être à quitter votre emploi actuel si vous ne trouvez pas de solution gagnant/gagnant avec votre employeur, et vous forcera à aller vers de nouvelles opportunités (comme celles décrites dans la troisième étape).

Que faites-vous de votre temps libre ?

C’est en vérité le message fondamental de ce livre; votre temps libre est en fait la vraie valeur que nous possédons, et non l’argent.
Le temps nous permet de suivre nos rêves, et ce l’objectif de ce livre (au moins les étapes 2 et 3) vous permettent de faire passer pas à pas votre temps depuis votre vie professionnelle vers votre vie personnelle pour vous permettre de faire et vivre les choses qui comptent vraiment pour vous.

Clairement, ce livre est très inspirant.
Très risqué, aussi.

J’ai travaillé avec quelqu’un qui a suivi les méthode de ce livre, et après 2 mois à travailler depuis chez elle, malgré le fait qu’elle est extrêmement productive,  elle s’est retrouvée mise à l’écart de son équipe, et a perdu son emploi – dans ce cas, le contexte de son emploi ne permettait pas de travailler vraiment totalement à distance.

Les méthodes de ce livre représentent un chemin de transition vraiment intéressant et sain, mais pour réussir, il est préférable que vous construisiez votre propre business, sans dépendre d’un employeur ou d’une équipe de collègues limités dans leurs croyances et leur approche.
Une autre méthode est de pouvoir fournir un résultat à votre employeur en travaillant à distance que personne qui travaille à l’intérieur n’est à même de fournir – c’est ce qu’un senior manager avec qui j’ai travaillé faisait en traitant des claims pour préparer et aider à gagner des procès entre grandes entreprises (mais il a 68 ans et 40 ans d’expérience !!).

 

La semaine de 4 heures, Timothy FerrisAcheter ou ne pas acheter ?

Donner une recommandation claire sur La semaine de 4 heures est difficile, parce qu’il y a une grande quantité de très bonnes idées et principes enrobés d’une bonne couche de marketing.
Le message est clair: Tim, tu es un grand fan de marketing et vente.

Si vous êtes capable de prendre un livre et d’en retirer les idées et principes qui vous correspondent et de laisser le reste de côté, alors ce livre vaut vraiment le coup.

Maintenant, si quand vous achetez un livre vous vous attendez à trouver la Bible, un guide complet et profond de vie qui ne contient que des enseignements justes et vrais adaptés à vous, alors n’achetez pas ce livre, parce que même si il y a tout plein de trucs et astuces vraiment intéressants, il est nécessaire de posséder les compétences et d’évoluer dans un environnement très spécifique pour totalement réussir en suivant uniquement les méthodes décrites dans La semaine de 4 heures.

Personnellement, j’ai adoré ce livre. Vraiment.
Les trucs et astuces de productivité de l’Etape 2, notamment, m’ont permis de décoller.
Après, j’avais déjà commencé à entreprendre et marcher sur le chemin de la « Libération » telle que décrite dans La semaine de 4 heures ! avant même de l’avoir lu.
Ça aide.

Si vous en avez assez de passer votre vie à travailler pour les autres et que vous voulez vraiment avoir plus de temps pour vous, La semaine de 4 heures vaut le coup d’être lu, au moins pour en retirer quelques principes qui peuvent être appliqués partout.

Acheter sur Amazon


À propos de l’auteur

passionné et principal auteur bénévole des articles et revues des livres pour réussir. Double diplômé ingénieur Arts et Métiers et UPV Bilbao, trilingue anglais-espagnol, il sait s'exprimer également en chinois mandarin, en russe et en italien. C'est également un modèle de détermination. Il n'a pas peur de faire des choix difficiles, et de s'y tenir dans la durée. Comme il l'explique sur son blog, sa méthode est basée sur la persévérance, et son histoire en est un exemple qui devrait figurer dans les livres : Quand il a commencé le développement de sa carrure, il ne pouvait pas faire plus de trois pompes ! Et pourtant il est aujourd'hui Karatéka, et les femmes l'appellent "Bruce Lee" ! La clé de son succès ? Il a continué à faire des pompes, toujours plus, chaque jour, sans exception depuis ses 15 ans, et pendant des années. Avec ce genre de méthode, ce n'est pas étonnant de réussir... Même si on peut être impressionné par son caractère, son parcours international, et ses nombreux voyages, son arme la plus puissante est celle qu'il brandit sur sa photo : la plume ! Frédéric est un artiste, curieux et créatif, qui a un besoin insatiable de créer et d'apprendre. Comme beaucoup de gens, il a investi énormément d'efforts et de temps pour trouver ce qu'il voulait faire, et comment y arriver. Au bout de son chemin, il découvre son véritable objectif : Apprendre, comprendre et transmettre. Aujourd'hui freelance, indépendant, son objectif est de devenir réellement inter-dépendant avec, pour et par les autres et de contribuer, donner, échanger pour s'unir avec le monde.



One Response to La semaine de 4 heures : Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux ! – Timothy Ferriss

  1. Joss Randal says:

    Un livre très marketing en effet.
    Tim Ferris est un gourou, extrêmement inspirant, un petit génie du risque qui a réussit, un symbole comme l’est Steve Job ou Mark Zuckenberg.
    Après je ne connais personne d’autres qui aient vraiment réussi à aller jusqu’au bout de ce style de vie, pas en France du moins.
    Mon avis est mitigé.
    En tous cas super article, très bien résumé bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut ↑