Le petit livre pour battre le marché – Joel Greenblatt

Bonjour !
et Bienvenue pour cette nouvelle synthèse d’un livre pour réussir.


Le petit livre pour battre le marché, de Joel GreenblattLes livres-pour-reussir.fr vous offre chaque semaine un résumé structuré, clair et critique d’un nouveau livre pour mieux vous organiser, communiquer, travailler, investir et vous éveiller.

Cette semaine le livre qui vous permet de réussir est un livre simple, clair et particulièrement pédagogique qui vous donne des outils clairs et concrets pour investir en bourse et être rentable sur le long terme en vous basant sur le rendement de capital et le rendement des bénéfices.

Le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt

Le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt est un livre petit livre simple, court et facile à lire qui vous plonge dans la philosophie à avoir pour investir à travers une ambiance agréable à base de story telling.

 

Maintenant, il existe de nombreux petits livres qui traite du même sujet: la réussite financière à travers l’investissement de votre argent, alors en quoi lire le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt va vous apporter un vrai bénéfice ?

A quel point la philosophie d’investissement du petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt est-elle compréhensible, cohérente et facile à appliquer pour que vous gagniez des bénéfices concrets ?

C’est ce que nous allons voir ensemble dans cette revue-critique.

 

Le petit livre pour battre le marché, de Joel GreenblattMaintenant explorons ensemble:
Le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt.

Ce livre est très clairement divisé en 13 chapitres et chaque chapitre nous raconte une histoire.
Selon les chapitres vous découvrez un message et des outils très profonds ou vous obtenez des concepts plus généraux.

Quand vous aurez lu ce livre vous aurez l’impression d’avoir fini avant d’avoir commencé tellement le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt est facile à lire !

 

Chapitre 1

Le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt démarre avec l’histoire d’un petit garçon qui vends du chewing-gum sur un terrain de jeux.
L’auteur et son fils valorisent le business et l’esprit d’entreprise.
La fin du chapitre nous démontre clairement l’importance de s’intéresser à l’entreprise et la valoriser est essentiel pour investir dans les sociétés individuelles.
Un concept clair et simple à l’ouverture de ce livre donc.

Chapitre 2

Après la mise en bouche du chapitre 1, le chapitre 2 introduit le plat de résistance avec une vue générale de l’approche d’investissement à risque-zéro (ou presque parce que le risque existe toujours).

Economiser et stocker son argent sous le matelas est l’option la moins avantageuse parce qu’elle ne vous rapporte tout simplement presque rien.
Les options plus favorables à votre disposition concernent les comptes épargne, et les bons du trésor.

Chapitre 3

Les actions sont introduites dans ce chapitre comme des petites parts d’une entreprise que vous pouvez acheter et qui vous donnent droit à une partie proportionnelle des bénéfices de cette entreprise.
Evidemment, les actions des entreprises rentables et en pleine croissance sont elles mêmes rentables et en pleine croissance – 1% d’actions Tesla a plus de valeur que 1% d’actions Areva par exemple.

A partir de là, ça se complique tout de même un peu: pour déterminer si une action est un investissement rentable, vous devez connaître la situation économique future de l’entreprise dans laquelle vous investissez, ce qui demande une bonne connaissance du marché, de l’état de l’entreprise et de son potentiel, etc…

Chapitre 4

Ici, Greenblatt utilise le concept « Mister Market » (Monsieur Marché) de Benjamin Graham avec beaucoup d’efficacité.

Imaginez: vous êtes le copropriétaire d’une entreprise avec votre associé lunatique: Monsieur Marché.

Chaque jour, Monsieur Marché vous propose de vous racheter vos parts de l’entreprise, ou de vous vendre ses parts, mais chaque jour à un prix complètement différent.
Bien sûr, vous cherchez à racheter les parts de Monsieur Marché le jour où son prix vous parait bien plus bas que la valeur réelle de ses parts, et vous voulez lui vendre vos parts le jour où son offre est bien plus élevée que la valeur réelle.

C’est précisément comme ça que fonctionne la bourse – à tout moment vous pouvez soit acheter soit vendre une action à un prix donné (ou ne rien faire du tout).
Si le prix est plus élevé que la valeur que vous attribuez à l’action, vous devez alors vendre, si le prix est plus bas vous devez acheter.

La question est donc: comment savoir ce que vaut vraiment une action ?

Chapitre 5

Certaines revues américaines de ce livre se plaignent que ce livre n’a que deux idées principales, et que ces deux idées sont rassemblées dans ce chapitre.
D’une certain manière, ces critiques disent vrai – si vous avez déjà de solides connaissances en investissement, ce chapitre représente l’essence de la philosophie d’investissement présentée dans ce livre, et elle se base sur 2 principes qui peuvent paraître incroyablement simples.

Premièrement, un rendement de gains élevé est préférable à un rendement faible – une société qui gagne beaucoup en comparaison du prix de l’action est bien (c’est connu comme le ratio Prix/Gains – plus le ratio P/G est faible, plus vous faites une bonne affaire).

Deuxièmement, les sociétés avec un haut rendement de capital sont préférables à celles avec un rendement de capital plus faible. Les business profitables sont capables de créer plus de profit avec leur argent que les business moins profitables.

Et donc, en combinant ces 2 paramètres:
vous devez vous concentrez sur acheter des actions des entreprises qui réussissent (avec un rendement de capital élevé) et qui ne sont pas chères (avec un P/G faible).

Chapitre 6

Donc, que faire de cette formule ?
En clair, le livre vous propose de :

  1. classer toutes les actions en fonction de leur ratio P/G (les plus faibles P/G en tête)
  2. classer toutes les actions en fonction de leur rendement de capital (le meilleur rendement en tête)
  3. obtenir un classement général en combinant les 2 classements précédents (à pondération égale)
  4. investir dans les 30 premières actions du classement général (il est important de se diversifier un minimum)

Chapitre 7

Greenblatt aime se référer à la formule précédente comme à sa « formule magique », et ce chapitre vous raconte à quel point cette formule magique a fonctionné avec succès et lui a rapporté des bénéfices interstellaires.

En fait, plus une action est classée haute dans la formule magique, plus grand est le bénéfice annuel de cette action au cours des années suivantes.

Chapitre 8

Cependant, il y a un problème: pour une année unique, cette formule magique ne fonctionne pas bien.
La formule magique ne s’illumine vraiment (et bats le marché) que sur le long terme.

Si vous êtes prêts et déterminés à continuer à appliquer la formule magique pendant plusieurs années, contre vents et marées, alors vous allez gagner de l’argent.
Si vous n’avez pas la volonté suffisante pour tenir le coup pendant toutes ces années et êtes trop pressé, alors cette formule magique ne marchera pas pour vous.

Chapitre 9

Ce chapitre creuse plus en profondeur les principes précédents – rendement et retour sur capital – pour démontrer à quel point ce sont des indicateurs fiables et justes de l’état d’une société.

  • Si une entreprise possède un retour sur capital élevé, cela veut généralement dire que cette entreprise est particulièrement productive.
  • Si une entreprise possède un ratio P/G faible, cela veut généralement dire que cette société est vendue à des taux particulièrement intéressants pour les acheteurs.

Acheter des parts d’une compagnie productive et rentable à des prix faibles vous permet évidemment de faire une bonne affaire et de maximiser vos bénéfices.

Chapitre 10

Cette partie du livre est particulièrement intéressante, même si un peut-être peu trop technique.
En clair, l’auteur affirme que sa formule magique fonctionne parce que pour une période donnée suffisamment longue, le marché est efficace et tend vers l’équilibre, mais à chaque instant donné pendant cette longue période, certains composants unitaires du marché sont en déséquilibre (le prix de certaines actions sont trop élevés ou trop faibles).

La formule magique considère l’état du marché l’année dernière, utilise deux indicateurs, et recherche les actions les plus déséquilibrées – à prix trop bas – et considérant que sur le long terme les prix vont revenir à l’équilibre et même vous rapporter gros – parce que ce sont des actions d’entreprises particulièrement performantes et productives.

Chapitre 11

La plupart des gens ne pensent pas entreprise lorsqu’ils investissent dans des actions individuelles – la tête dans le guidon, ils ne pensent pas à considérer la « big picture » d’un point de vue temporel (le marché tends à l’équilibre sur le long terme) et corporel (une action individuelle appartient à une entreprise qui appartient à un marché).

Plutôt que de suivre et d’appliquer machinalement la formule magique, l’auteur vous encourage à comprendre le pourquoi et le comment de cet outil et à construire votre propre stratégie d’investissement dont cette formule magique est un outil parmi d’autres.

Cette formule magique vous permet aussi et surtout de faire un premier tri des mauvaises actions et de vous offrir un choix plus spécifique et précis d’actions potentiellement rentables pour vos investissements.

Chapitres 12 et 13

Le livre se termine sur ces 2 chapitres de conclusion, qui vous encouragent à surtout investir dans les fonds indiciels et non pas seulement à jouer avec la bourse, parce que les fonds indiciels élargis offrent plus de certitude pour une meilleure rentabilité.

La bourse, même avec l’aide de la formule magique, demande plus de contrôle de soi, de patience et de tolérance pour les pertes à court terme que la plupart des gens expérimentent avant de devenir rentable sur le long terme.

 

La formule magique en résumé

Le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt se conclut par un appendice sur plusieurs pages qui vous donne, étapes par étapes, les leviers concrets d’application de la formule magique.
En voici l’explication rapide:

  1. Rendez-vous: sur un site web qui vous permet de filtrer les actions selon certains critères.
  2. Filtrez: les actions en ne gardant que les actions qui ont un rendement des actifs de 25% minimum puis classez les en fonction de leur P/G, le P/G le plus faible en tête de classement.
  3. Eliminez: toutes les actions qui possèdent un P/G plus petit que 5 (ça sent l’arnaque), toutes les entreprises et services publiques et les titres financiers et les actions étrangères.
  4. Achetez: 5 ou 7 de ces actions chaque mois pendant 5 mois.
  5. Vendez: lorsque vous possédez ces actions depuis presque 1 an;
    si ces actions ont perdues de la valeur, vendez-les lorsque vous les possédez depuis 1an – 1jour,
    si ces actions ont gagné de la valeur vendez les lorsque vous les possédez depuis 1an + 1jour
    – l’idée ici est d’éviter les taxes sur les gains de capital
  6. Ré-investissez ce qui reste
  7. Continuez ainsi pendant au moins 5 ans.

Et voilà !

 

Acheter ou ne pas acheter le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt ?

Le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt est une splendide introduction à la bourse.
Ce livre vous prends par la main, à partir de l’histoire de cet enfant qui vends du chewing gum à ses copains, et reconstruit pour vous les fondamentaux de la bourse d’une manière très pédagogue et agréable.

En fait, Le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt peut-être résumé tout entier par la phrase suivante:
Le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt résume comment la bourse fonctionne et vous encourage à investir en vous basant sur le rendement de capital et le rendement des bénéfices.

Le concept de ce livre est simple et se suffit à lui même – la formule magique est claire et particulièrement adaptée à tout le monde – même si pour quelqu’un de déjà expert en investissements boursiers, ce livre n’apporte pas grand chose.

D’un autre côté, si vous pensez depuis un moment à investir dans la bourse mais ne savez pas par où commencer, Le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt  est un très bon livre pour démarrer.
C’est probablement le tout premier livre à lire sur le sujet, pour peut-être par la suite être complété par d’autres livres un peu plus complexes.

En clair, si vous voulez démarrer dans la bourse, lorsque vous aurez lu ce livre vous saurez par où commencer et comment vous y prendre pour être rentable.

Le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt

Investir dans la bourse est plus complexe et demande plus de capacités – notamment psychologiques – que d’autres investissements et si vous ne voulez pas encore vous y risquer,Le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt peut être lu comme un simple livre de culture générale sur la bourse et la finance de marché qui vous permet de mieux comprendre comment investir votre argent pour le faire fructifier.
C’est toujours bon à savoir.

 

Et vous ?

Vous avez lu ce livre ? – qu’en avez-vous pensé ?
Laissez-nous un petit mot dans les commentaires 😉

 

 

Tags: , ,


À propos de l’auteur

passionné et principal auteur bénévole des articles et revues des livres pour réussir. Double diplômé ingénieur Arts et Métiers et UPV Bilbao, trilingue anglais-espagnol, il sait s'exprimer également en chinois mandarin, en russe et en italien. C'est également un modèle de détermination. Il n'a pas peur de faire des choix difficiles, et de s'y tenir dans la durée. Comme il l'explique sur son blog, sa méthode est basée sur la persévérance, et son histoire en est un exemple qui devrait figurer dans les livres : Quand il a commencé le développement de sa carrure, il ne pouvait pas faire plus de trois pompes ! Et pourtant il est aujourd'hui Karatéka, et les femmes l'appellent "Bruce Lee" ! La clé de son succès ? Il a continué à faire des pompes, toujours plus, chaque jour, sans exception depuis ses 15 ans, et pendant des années. Avec ce genre de méthode, ce n'est pas étonnant de réussir... Même si on peut être impressionné par son caractère, son parcours international, et ses nombreux voyages, son arme la plus puissante est celle qu'il brandit sur sa photo : la plume ! Frédéric est un artiste, curieux et créatif, qui a un besoin insatiable de créer et d'apprendre. Comme beaucoup de gens, il a investi énormément d'efforts et de temps pour trouver ce qu'il voulait faire, et comment y arriver. Au bout de son chemin, il découvre son véritable objectif : Apprendre, comprendre et transmettre. Aujourd'hui freelance, indépendant, son objectif est de devenir réellement inter-dépendant avec, pour et par les autres et de contribuer, donner, échanger pour s'unir avec le monde.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut ↑