Le petit livre pour investir à bon prix : Une formule éprouvée pour battre le marché en investissant dans la valeur – Christopher Browne

Bonjour !
et Bienvenue pour cette nouvelle synthèse d’un livre pour réussir.


Le petit livre pour investir à bon prix : Une formule éprouvée pour battre le marché en investissant dans la valeur , de Christopher BrowneLes livres-pour-reussir.fr vous offre chaque semaine un résumé structuré, clair et critique d’un nouveau livre pour mieux vous organiser, communiquer, travailler, investir et vous éveiller.

Cette semaine le livre qui vous permet de réussir est un petit livre simple, clair et facile à lire qui vous permet de vous imprégner de la philosophie d’investissement sur la valeur, la philosophie d’investissement utilisée par Warren Buffet lui même et qui lui a permis de devenir le 3ème homme le plus riche du monde (classement Forbes 2015).

Quand vous aurez lu ce livre, vous aurez une idée claire et précise des principes fondamentaux de la philosophie d’investissement dans la valeur et saurez où, quand et comment investir dans quels actifs pour gagner plus d’argent et être rentable sur la long terme.

Le petit livre pour investir à bon prix : Une formule éprouvée pour battre le marché en investissant dans la valeur, de Christopher Browne

J’ai eu beaucoup de plaisir à lire et à critiquer ces 2 autres « petits livres » que sont le petit livre pour investir avec bon sens, de  John C. Bogle et le petit livre pour battre le marché, de Joel Greenblatt qui explorent en profondeur les mécaniques d’investissement conservatives et la philosophie à avoir pour une rentabilité à long terme – en bourse et avec les fonds indiciels – notamment en se basant sur le rendement de capital et le rendement des bénéfices.

Ces 2 livres sont faciles à lire et adaptés au grand publique.
Ils plantent les bases du fonctionnement de la bourse et de la philosophie d’investissement et sont idéaux pour quelqu’un qui découvre la finance et qui veut commencer à investir avec les bons outils, et obtenir une rentabilité significative sur le long terme.

J’étais donc particulièrement impatient de lire le petit livre pour investir à bon prix, de Christopher Browneun « petit livre » dans la lignée des 2 précédents.

Le titre anglais est « The little book of value investing » – value investing est le terme utilisé pour décrire la philosophie d’investissement de Warren Buffet, le 3ème homme le plus riche du monde (selon le classement Forbes 2015), et son mentor Benjamin Graham.

La méthode de Buffet est simple et efficace: il s’agit de trouver les entreprises dont les actions sont sous-évaluées par rapport au potentiel réel de cette entreprise.

J’ai abordé ce livre comme une version plus légère et plus facile à lire du livre L’investisseur intelligent de Benjamin Graham – livre que je suis en train de relire pour une prochaine revue sur les livres pour réussir et dont Warren Buffet lui même décrit simplement comme de loin le meilleur livre d’investissements jamais écrit » !

Est-ce que le petit livre pour investir à bon prix, de Christopher Browne atteint réellement ce potentiel ?
S’agit-il d’un bon livre à lire pour l’investisseur moyen, ou gagnerez-vous plus à lire directement l’investisseur intelligent de Benjamin Graham ?
Creusons plus profondément à travers ce livre pour en savoir plus.

 

Le petit livre pour investir à bon prix : Une formule éprouvée pour battre le marché en investissant dans la valeur , de Christopher BrowneMaintenant, explorons ensemble:
Le petit livre pour investir à bon prix, de Christopher Browne.

 

Chapitre 1. Achetez des actions comme des steaks … en vente

Le petit livre pour investir à bon prix, de Christopher Browne s’ouvre sur l’idée qu’acheter des actions ressemble beaucoup à faire ses courses au supermarché.

Certains investisseurs achètent les produits sexy, mis en valeur par les lumières artificiels et les emballages glamours – et parfois ils ouvrent leurs paquets et se retrouvent avec quelque chose de délicieux.

D’au autre côté, certains passent plus de temps dans les rayons à la recherche des produits qui présentent le meilleur rapport qualité/prix pour l’argent qu’ils dépensent.

Les investisseurs axés sur la croissance sont ceux qui achètent les produits qui font le « buzz »; les investisseurs axés sur la valeur sont ceux qui comparent le coût des haricots verts.
Les investisseurs axés sur la croissance sont plus glamours, mais l’investissement axée sur la valeur rapporte vraiment: doucement mais sûrement.

Chapitre 2. Ce qui en vaut la peine

Un investisseur axé sur la croissance s’assied et attends que se présentent à lui les opportunités d’acheter les actions sous-évaluées par le marché et de vendre les actions sur-évaluées.

Peu importe à quel point l’entreprise correspondante est en croissance ou quoi que ce soit – si l’action possède de la valeur vous devez l’acheter, si elle est sur-évaluée, vous devez la vendre.

En résumé, c’est là l’essence de l’investissement axé sur la croissance.

Chapitre 3. Ceintures et bretelles pour actions

Règle numéro 1: ne perdez jamais d’argent. Règle numéro 2: n’oubliez jamais la règle numéro 1. – Warren Buffet

Investir dans la bourse est risqué, même lorsque vous avez vraiment confiance dans votre philosophie et vos critères d’investissements.
Une façon de gérer les risques et de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier et d’investir dans une grande variété d’actions d’entreprises différentes et qui correspondent à vos critères de choix – diversifiez-vous.
Le livre vous recommande un portefeuille d’au moins 10 actions différentes, ce qui est recommandé dans la plupart des systèmes d’investissements.

Ce chapitre parle également du concept de « marge de sécurité » d’investissement; dit autrement, si vous pouvez estimer la valeur réelle d’une action, à partir de quelle différence positive entre ce prix et le prix de l’action sur le marché achetez-vous ?

Benjamin Graham, le père de cette philosophie, utilisait une marge de sécurité de 2/3, ce qui veut dire qu’une action donnée doit être affichée à un prix au maximum égal à 1/3 de la valeur réelle attribuée par Graham pour être achetée – une telle marge est simplement impossible à avoir aujourd’hui, mais une marge à 1/2 ou à 1/3 est largement faisable.

Chapitre 4. Faites des gains en achetant pas cher

Le premier pas pour identifier les actions de valeur consiste à comparer leurs bénéfices avec leurs prix.
C’est souvent illustré par le rapport P/G (P/E en anglais) – le ratio Prix sur Gains entre le rapport le plus récent de la société et son prix actuel.

Le ratio prévisionnel P/G considère le rapport prix sur gains entre les estimations des analystes sur les gains prévisionnels et le prix actuel.
En général, le P/G prévisionnel est plus utile, mais il n’est pas totalement exacte.
Plus le P/G est bas, plus la valeur de l’action est haute.

Chapitre 5. Acheter un euro pour 66 centimes

Un autre technique puissante consiste à chercher des actions qui sont vendues en dessous de la valeur comptable de l’entreprise.

En d’autres termes, multipliez le nombre de parts en circulation par le coût des actions (définit comme la capitalisation boursière) et comparez le à la valeur comptable de la compagnie (que vous pouvez trouver en général moyennant quelques recherches sur le net).

Si la capitalisation boursière de l’entreprise est inférieure à la valeur comptable de la compagnie, c’est le moment d’acheter des actions de cette compagnie – moyennant la marge de sécurité que vous avez définie.

Chapitre 6. Autour du monde avec 80 actions

Voici un chapitre très court qui explique que les principes d’investissements axés sur la valeur fonctionnent avec toutes les actions dans le monde entier, et pas uniquement en national.
La seule difficulté pour acheter des actions d’entreprises internationales et/ou étrangères relève du possible manque d’information sur ces entreprises – ou d’information dans une langue que vous maîtrisez – mais la valeur existe dans toutes les entreprises partout dans le monde.

Chapitre 7. Vous n’avez pas besoin d’aller faire de la randonnée avec le Docteur Livingston

Ce chapitre s’inscrit dans la continuité de l’idée que vous pouvez investir dans des actions étrangères en respectant le principe de la valeur.
Le livre recommande de vous concentrez sur les pays qui ont les économies les plus stables – évitez d’investir dans les actions d’une compagnie basée dans un pays au gouvernement et à la situation instable.

En clair, le livre conseille toute l’Europe de l’Ouest et du Nord, le Japon, le Canada, la Nouvelle Zélande, l’Australie, Singapour et les actions non chinoises à Hong-Kong – le livre vous recommande par contre d’éviter la Chine à tout prix.

Chapitre 8. Regardez du coté de ceux qui savent

Un autre outil d’intérêt pour trouver la valeur est de regarder ce que font les initiés qui sont à l’intérieur d’une entreprise donnée.
Quiconque possède une part significative des actions d’une société doivent révéler leur actions d’investissements publiquement, que vous pouvez facilement suivre en faisant des recherches online précises sur la société qui vous intéresse.

Si vous vous rendez compte qu’un des initiés a effectué une vente, ce n’est rien de significatif – si il s’agit d’un achat, c’est probablement une indication que quelque chose de très positif et qui n’a pas encore été rendu publique se passe au sein de la compagnie.

Si vous trouvez une entreprise potentiellement de valeur qui vous intéresse et que vous découvrez que les gens achètent les actions de cette société de l’intérieur, c’est un signe que vous devez en acheter aussi, parce que la raison qui pousse les initiés à acheter des actions de leur société sera bientôt rendue publique et de nombreux autres que vous vont bientôt se ruer sur les mêmes actions – ce qui veut dire que vous allez engranger les profits.

Chapitre 9. Les bosses du marché

Le meilleur moment pour acheter des actions de valeur est au moment où la bourse décroît.

Lorsque la bourse est en hausse, la plupart des gens achètent tout et n’importe quoi, ce qui rend les valeurs beaucoup plus difficiles à trouver, mais lorsque la bourse est en baisse, il y a plus de ventes que d’achats, les prix descendent et les valeurs sont plus évidentes à détecter.

L’auteur, Christopher Browne, utilise ici de nombreux exemples tirés des récentes crises boursières (1987, 1989, 2001-2002) pour démontrer à quel point ce phénomène est exact.

Chapitre 10. Cherchez et vous allez trouver

Alors comment trouver les actions qui valident ces critères ? Utilisez internet !

J’utilise l’outil de sélection des actions sur Yahoo! Finance régulièrement pour dénicher les actions qui correspondent à certains critères.
Les filtres pour les actions qui sont échangées en dessous de leur valeur, celles qui possèdent en ration P/G faible (en dessous de 10) et les actions qui ont été échangées par des initiés récemment.

Sauvegardez ces listes d’actions dans un tableau et triez les en fonction de votre intérêt personnel.
Les actions qui apparaissent dans plusieurs listes à la fois sont en général de très bons choix pour démarrer.

Chapitre 11. Triez les mirages

Certaines des entreprises de cette liste apparaissent pour les mauvaises raisons, c’est le cas d’Enron en 2002.
Cela veut dire qu’une fois que vous trouvez des candidats qui vous intéressent, vous devez être sûr que ce ne sont pas des mirages. Soyez sûr que l’entreprise n’a pas trop de dettes.
Vérifiez comment se porte la concurrence et comparez la avec la situation d’autres entreprises qui appartiennent au même business.

Le meilleur choix que vous pouvez faire est de vous orienter vers les entreprises que vous comprenez vraiment – si vous ne comprenez absolument pas le marché et le business d’une entreprise, n’achetez pas ses actions.

Chapitre 12. Faites un audit des sociétés

Maintenant que vous avez trouvé un échantillon d’entreprises à examiner en détail, commencer par éplucher leur bilan comptable. Cherchez si cette entreprise possède des actifs liquides (cash, obligations à court terme) et des dettes qui restent raisonnables – si vous ne trouvez rien de tout ça, attention ça cache quelque chose !

En résumé, moins vous trouvez de dette, mieux c’est, surtout en comparaison des actifs.
Voici un parallèle simple: une personne qui gagne 60 000€ par an avec un crédit de 5000€ est plus rentable qu’une personne qui gagne 12000€ par an avec un crédit de 5000€.

Chapitre 13. Audit, partie 2

Ensuite, vous devez examiner le compte de résultat de l’entreprise (Yahoo! Finance vous permet également de trouver toutes ces informations).

Vérifiez que les revenus et la marge bénéficiaire sont en croissance solide et stable sur le long terme – plus la période d’analyse est longue, mieux c’est.

Regardez enfin la rentabilité sur le capital qui vous indique comment la société ré-investit en elle-même.
Si la rentabilité est stable – ou mieux: elle augmente – c’est bon signe – si elle diminue, c’est mauvais signe.

Chapitre 14. Envoyez vos actions à la clinique Mayo

Pour info, la clinique Mayo est une fédération hospitalo-universitaire et de recherche américaine de réputation mondiale.

Probablement le meilleur chapitre du livre, 16 questions vous sont posées auxquelles vous devez pouvoir répondre avant de savoir si oui ou non vous devez investir dans cette société.

Vous trouverez la plupart des réponses à ces 16 questions à l’aide d’une simple recherche internet, ou en lisant les rapports de l’entreprise, etc – ces questions et les réponses sont simples, et très utiles pour vous permettre de vous rendre compte à quel point la compagnie qui vous intéresse représente une valeur importante ou non.

Si les réponses que vous trouvez vous donnent satisfaction, c’est le moment d’acheter – sinon,ne pas y toucher ! 😉

Chapitre 15. Nous ne sommes plus au Kansas (à Rome…)

Il est important de prendre en compte que les pratiques comptables des sociétés étrangères sont différentes de celles des entreprises américaines – dont ce livre prends la plupart des exemples – ce qui se traduit par des ratio P/G différents.

L’auteur conclut ici que la comparaison des ratio P/G entre des entreprises de pays différents – notamment les USA contre le reste du monde – ne permet pas d’obtenir de résultat exploitable parce que les dépenses ne représentent pas la même chose selon les pays.

Chapitre 16.  Tailler les haies

Un autre aspect important à prendre en compte avant d’être sûr d’investir dans des actions étrangères est de considérer la monnaie que vous utilisez pour acheter ces actions.

Par exemple, imaginez,
vous achetez des actions d’une compagnie britannique – effectivement, vous investissez non seulement dans cette société mais également dans la Livre Sterling anglaise, la monnaie utilisée sur le marché à Londres.

Donc, vous pouvez également réaliser des profits en fonction des fluctuations des monnaies étrangère par rapport à l’Euro:
si vous avez acheté des actions de cette compagnie britannique X en 2010 et que la Livre Sterling valait 1,70€, l’action na pas prise ou perdue de valeur en bourse, et vous la revendez en 2014 lorsque la Livre Sterling vaut 2,00€ – vous réalisez alors un profit intéressant.

Chapitre 17. C’est un Marathon, pas un sprint

Un autre point vital est que vous achetez sur le long terme, et que vouloir jouer avec le marché sur le court terme est dangereux.

Si vous pensez qu’une société représente une bonne affaire maintenant, conservez les actions de cette société jusqu’à ce que vous pensiez vraiment que ce n’est plus le cas, peu importe ce que vous dit le marché.

Le secret: baser vos comportements en fonction de la société elle même et non des orientations incohérentes du marché.
Achetez lorsqu’une action spécifique est une valeur, vendez lorsque ce n’est plus le cas.

Chapitre 18. Acheter et garder ? Vraiment ?

Acheter et conserver fonctionne, mais uniquement sur le long terme: 10 ans ou plus.
Si votre fenêtre de tir est plus courte, vous devez acheter des obligations – si c’est encore plus court, vous devez garder vos économies dans un compte épargne.

La bourse monte et descends en permanence, et plus vous vous rapprochez du moment où vous voulez utiliser votre argent, plus la situation considérée doit être stable.
Les obligations sont assez stables – le cash est encore plus stable.
Ainsi, vous savez ce que vous possédez lorsque vous approchez de la date fatidique, et une chute soudaine de la bourse ne ruine pas tous vos plans.

Chapitre 19. Lorsque seul un spécialiste va agir

Si vous décidez de passer par un gestionnaire, sachez que la plupart des conseils qu’il vous donne ne servent à rien.

A la place, demandez lui quelle est la meilleure stratégie d’investissement à avoir.
Si il ne peut pas vous l’expliquer avec des mots simples et concrets, partez.

Ensuite, demandez leur de vous montrer comment ils ont appliqué leur stratégie sur une période longue.
Une fois encore, si ils ne peuvent pas, partez.

Enfin, demandez à voir leur bilan – le bilan du portefeuille de la personne qui gère votre argent, pas l’historique du fonds, ou du courtage. Si ce bilan n’est pas bon, partez.

Finalement, demandez à ce gestionnaire ce qu’ils font de leur propre argent – si ils en font quelque chose d’autre que ce qu’en fait leur fond de placement, ça sent l’arnaque.

Chapitre 20. Vous pouvez amener un cheval  jusqu’à de l’eau, mais…

Réussir avec l’investissement de valeur implique de valider différents critères psychologiques – ce n’est pas sexy, c’est souvent ennuyeux, et pas assez ou trop de confiance peut vous empêcher de faire les bons choix.
Limitez vous aux chiffres et vous allez gagner de l’argent sur le long terme – c’est lorsque vous commencez à ne plus suivre les chiffres qu’il y a un problème.

Notez aussi que comparé à la plupart des autres options d’investissement à votre disposition, vous n’allez pas complètement éclipser le marché durant une hausse de la bourse – les actions les plus sexy sont aussi celles qui vont le plus piquer.

C’est pendant une baisse de la bourse que les actions de valeurs se révèlent – vous pouvez trouver de bonnes affaires et les actions de valeur traversent le plus souvent la tempête sans problème.
C’est pour cela que si vous regardez la rentabilité des actions de valeur de 2003 à 2006, elles ne vont pas briller autant que certains indicateurs de performance du marché tout entier, mais entre 2001 et 2002, les portefeuilles d’actions de valeurs possèdent une rentabilité positive alors que les autres portefeuilles sont en train d’encaisser les pertes.

Chapitre 21.  Restez fidèles à vos outils

Le livre conclut que peu importe que vous croyiez ou non dans l’investissement sur la valeur ou en d’autres philosophies d’investissement, vous devez persévérer et appliquer la même méthode constamment.

C’est lorsque vous perdez patience et abandonnez une stratégie donnée pour prendre des décisions trop rapides que vous prenez des risques et commencez à vraiment perdre de l’argent.
C’est là un principe essentiel.

 

Acheter ou ne pas acheter le petit livre pour investir à bon prix, de Christopher Browne ?

Si vous cherchez une introduction légère et claire à la philosophie d’investissement dans la valeur, un livre que vous pouvez lire à raison de quelques pages par soir pendant 1 mois et obtenir les fondamentaux concrets de l’investissement dans la valeur,  le petit livre pour investir à bon prix, de Christopher Browne vaut vraiment le coup.
Ce livre vous présente la philosophie complète sans trop rentrer dans des détails et démonstrations compliquées et c’est un livre vraiment simple et agréable à lire.

Le petit livre pour investir à bon prix, de Christopher Browne est clairement un résumé clair et concret de  l’investisseur intelligent de Benjamin Graham.

Le petit livre est structuré différemment et les idées présentées le sont dans un ordre différent et sans trop de détails, mais les principes sont identiques.

Si vous êtes intéressé et voulez investir mais ne savez pas par où commencer, si vous ne savez pas ce qu’est l’investissement dans la valeur, arrêtez vous à la case bibliothèque et lisez le petit livre pour investir à bon prix, de Christopher Browne.
Si en lisant le petit livre pour investir à bon prix, de Christopher Browne vous prenez conscience que ce ce livre contient les réponses à vos questions, cela vaut le coup de l’acheter.

D’un autre côté, si l’information contenue dans ce livre vous passionne vraiment et que vous voulez absolument en savoir plus, plus profondément et avec plus de détails, lisez plutôt l’investisseur intelligent de Benjamin Graham.

Le petit livre pour investir à bon prix : Une formule éprouvée pour battre le marché en investissant dans la valeur , de Christopher Browne

Pour moi c’est clair, ce petit livre est écrit à l’image des autres petits livres de cette série: ce sont des super introductions à l’investissement et à la finance personnelle et si vous découvrez ce monde et ne savez pas encore comment vous y prendre, ces livres sont tous très bons.

Si vous voulez vraiment apprendre et appliquer cette philosophie d’investissement en profondeur vous pouvez commencer par vous en imprégner avec le petit livre pour investir à bon prix, de Christopher Browne  puis vous attaquer ensuite au plat de résistance qu’est l’investisseur intelligent de Benjamin Graham.

 

Et vous ?

Vous avez lu ce livre ? – qu’en avez-vous pensé ?
Laissez-nous un petit mot dans les commentaires 😉

Tags: , ,


À propos de l’auteur

passionné et principal auteur bénévole des articles et revues des livres pour réussir. Double diplômé ingénieur Arts et Métiers et UPV Bilbao, trilingue anglais-espagnol, il sait s'exprimer également en chinois mandarin, en russe et en italien. C'est également un modèle de détermination. Il n'a pas peur de faire des choix difficiles, et de s'y tenir dans la durée. Comme il l'explique sur son blog, sa méthode est basée sur la persévérance, et son histoire en est un exemple qui devrait figurer dans les livres : Quand il a commencé le développement de sa carrure, il ne pouvait pas faire plus de trois pompes ! Et pourtant il est aujourd'hui Karatéka, et les femmes l'appellent "Bruce Lee" ! La clé de son succès ? Il a continué à faire des pompes, toujours plus, chaque jour, sans exception depuis ses 15 ans, et pendant des années. Avec ce genre de méthode, ce n'est pas étonnant de réussir... Même si on peut être impressionné par son caractère, son parcours international, et ses nombreux voyages, son arme la plus puissante est celle qu'il brandit sur sa photo : la plume ! Frédéric est un artiste, curieux et créatif, qui a un besoin insatiable de créer et d'apprendre. Comme beaucoup de gens, il a investi énormément d'efforts et de temps pour trouver ce qu'il voulait faire, et comment y arriver. Au bout de son chemin, il découvre son véritable objectif : Apprendre, comprendre et transmettre. Aujourd'hui freelance, indépendant, son objectif est de devenir réellement inter-dépendant avec, pour et par les autres et de contribuer, donner, échanger pour s'unir avec le monde.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut ↑