L’investisseur intelligent – Benjamin Graham – Chapitre 16. Convertibles et warrants

Bonjour !
et Bienvenue.

Pendant 21 semaines, nous vous proposons le résumé d’un chapitre du livre L’investisseur intelligent, de Benjamin Graham.

L'investisseur intelligent, de Benjamin GrahamLes livres-pour-reussir.fr vous offre chaque semaine un résumé structuré, clair et critique d’un nouveau livre pour mieux vous organiser, communiquer, travailler, investir et vous éveiller.

« de loin le meilleur livre d’investissement jamais écrit » – Warren Buffet

Cette série en 21 articles vous propose une explication complète et détaillé d’un livre recommandé par Warren Buffet lui même, le troisième homme le plus riche du monde – selon le classement Forbes 2015….

… L’investisseur intelligent, de Benjamin Graham est tout simplement LE livre d’investissement par la valeur et nous allons découvrir ensemble, pas à pas, chaque étape de la stratégie qui a permis à un homme comme Warren Buffet de si bien réussir dans les affaires.

L'investisseur intelligent, de Benjamin GrahamMaintenant, explorons ensemble:
l’investisseur intelligent, de Benjamin Graham.

Convertibles et warrants

Les 5 derniers chapitres de l’investisseur intelligent – c’est ici le premier – sont un rappel détaillé du reste du livre.
Graham nous offre ici de nombreux exemples, des études de cas, et des sujets qui viennent en supplément du plat de résistance – les chapitres précédents.

Ce chapitre est particulièrement intéressant, dans le sens où il se concentre sur un aspect de l’investissement que très peu de personnes connaissent – les convertibles et les warrants.

De quoi s’agit-il ?
Les convertibles se réfèrent aux instruments financiers (habituellement des obligations) émises par les sociétés et qui peuvent être convertis en d’autres instruments financiers.

L’exemple le plus commun est une obligation convertible émise par une entreprise pour gagner de l’argent.
Une obligation convertible est comme toute obligation – vous l’achetez à un prix défini, cela vous rapporte un montant fixe à une fréquence donnée, et lorsque c’est terminé, l’obligation à une valeur nominale.
Imaginez,
vous pouvez par exemple achetez une obligation à 9800€ qui vous rapporte 400€ par an pendant 5 ans, puis cette obligation peut être réévaluée à 10000€.

Une obligation convertible apporte des options supplémentaires – vous pouvez à tout moment, la convertir en action de l’entreprise qui a émise l’obligation au taux spécifiés lorsque vous avez acheté cette obligation.
Donc, imaginez que vous possédez cette obligation de valeur 10000€, et qu’elle peut être convertie en 500 actions de cette entreprise.
Si la valeur d’une action dépasse les 20€, vous gagnez à convertir votre obligation.

Un warrant est une option long terme qui vous permet d’acheter des actions à un prix défini.
Par exemple, si vous possédez un warrant d’une entreprise A d’une durée de 10 ans qui vous permet d’acheter 1000 actions à 10€ l’unité.
Si le prix de l’action de cette société dépasse les 20€, ce warrant a une valeur significative.

 

Chapitre 16. Convertibles et warrants

En résumé, Graham semble assez méfiant à l’égard de ces 2 types d’investissement.
Pour la plus grande partie de livre l’investisseur intelligent, Graham fait l’éloge du simple opposé au complexe.

Pour les convertibles, Graham met en avant que les convertibles émises tardivement lorsque le marché est en hausse sont presque toujours un mauvais investissement.

Pourquoi ?
Les obligations elles-mêmes ne représentent pas souvent un bon investissement – l’idée en général est d’attendre le bon moment pour convertir ces obligations ou les revendre lorsque la conversion est bonne.
A la fin d’une hausse de la bourse, les prix sont prêts d’éclater.
Ainsi, les convertibles achetés tard ne peuvent plus être convertis de façon profitable, ce qui en fait un mauvais investissement.

Voici le déclencheur: les dernières étapes d’une hausse se repèrent lorsque les convertibles sont émis et vendus.
Les entreprises cherchent alors des fonds et exploitent la bourse lorsque celle ci est en pleine expansion, c’est à ce moment là qu’elles émettent des obligations convertibles.

En clair, Graham est très méfiant à l’égard des convertibles – il décourage les investisseurs de ne pas s’y intéresser.

Qu’en est-il des warrants ?
La page 413 parle d’elle même:

Nous considérons le récent développement des warrants comme proche d’une fraude, une menace réelle, et un désastre potentiel. »

Evitez les warrants.

 

Commentaire sur le Chapitre 16

Le commentaire des Zweig est très court et il se concentre surtout sur les obligations convertibles.
Le premier point de Zweig est que si vous achetez des obligations convertibles, ne les considérez pas comme des obligations, mais bien comme des actions stables, parce que la performance des convertibles reflète celle du marché des actions, et pas celui des obligations.

 

La semaine prochaine:

La semaine prochaine nous explorons le Chapitre 17 de l’investisseur intelligent, de Benjamin Graham  :

4 cas extrêmement instructifs.

 

L'investisseur intelligent, de Benjamin Graham

Acheter ou ne pas acheter l’investisseur intelligent, de Benjamin Graham ?

Ici aucun doute,
si vous en avez assez de laisser dormir votre argent à la banque, ou pire,
si vous ne comprenez pas pourquoi vous travaillez depuis toutes ces années mais n’arrivez pas à vraiment gagner plus d’argent que vous n’en dépensez…
et si vous voulez changer tout ça en investissant votre argent…

Alors l’investisseur intelligent, de Benjamin Graham est LE livre qu’il vous faut.

D’un autre côté, c’est vrai que certaines personnes ne veulent pas vraiment investir sur le long terme.
Ces personnes n’ont ni la patience, ni la volonté nécessaire pour capitaliser sur la durée.
Si c’est votre cas, alors les approches et stratégies d’investissement conservatives ne sont pas faites pour vous – n’achetez pas l’investisseur intelligent, de Benjamin Graham.

Maintenant, si vous êtes prêt à faire le premier pas vers la réussite financière à long terme,
ou si vous êtes déjà en train d’investir et ne connaissez pas encore les méthodes de Benjamin Graham dans le détail, ce livre est un excellent investissement justement.

C’est simple, si il y a un seul livre sur l’investissement que vous devez vraiment lire c’est l’investisseur intelligent.
Warren Buffet ne s’y est pas trompé, alors pourquoi pas vous ?

Tags: ,


À propos de l’auteur

passionné et principal auteur bénévole des articles et revues des livres pour réussir. Double diplômé ingénieur Arts et Métiers et UPV Bilbao, trilingue anglais-espagnol, il sait s'exprimer également en chinois mandarin, en russe et en italien. C'est également un modèle de détermination. Il n'a pas peur de faire des choix difficiles, et de s'y tenir dans la durée. Comme il l'explique sur son blog, sa méthode est basée sur la persévérance, et son histoire en est un exemple qui devrait figurer dans les livres : Quand il a commencé le développement de sa carrure, il ne pouvait pas faire plus de trois pompes ! Et pourtant il est aujourd'hui Karatéka, et les femmes l'appellent "Bruce Lee" ! La clé de son succès ? Il a continué à faire des pompes, toujours plus, chaque jour, sans exception depuis ses 15 ans, et pendant des années. Avec ce genre de méthode, ce n'est pas étonnant de réussir... Même si on peut être impressionné par son caractère, son parcours international, et ses nombreux voyages, son arme la plus puissante est celle qu'il brandit sur sa photo : la plume ! Frédéric est un artiste, curieux et créatif, qui a un besoin insatiable de créer et d'apprendre. Comme beaucoup de gens, il a investi énormément d'efforts et de temps pour trouver ce qu'il voulait faire, et comment y arriver. Au bout de son chemin, il découvre son véritable objectif : Apprendre, comprendre et transmettre. Aujourd'hui freelance, indépendant, son objectif est de devenir réellement inter-dépendant avec, pour et par les autres et de contribuer, donner, échanger pour s'unir avec le monde.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut ↑