Père riche, père pauvre – Robert T. Kiyosaki

Bonjour !
et Bienvenue pour cette nouvelle synthèse d’un livre pour réussir.

père riche, père pauvre de Robert T. Kiyosaki

Père riche, père pauvre, de Robert T. Kiyosaki

La première fois que j’ai lu le livre Père riche, père pauvre, de Robert T. Kiyosaki, je me suis senti inspiré.

Je voulais tout de suite démarrer et appliquer les idées de ce livre, mais j’ai vite compris que vous ne pouvez simplement pas sortir de chez vous, travailler 5 heures et rapporter 60 000€ – la désillusion.

Entre temps, j’ai lu une quantité importante d’autres livres de business et finance personnelle – dont certains très critiques.
La seconde fois que j’ai lu père riche, père pauvre j’en ai conclu que ce livre est une perte de temps.

Ce livre apporte pourtant une vision totalement inédite sur les principes fondamentaux de l’argent.
Par exemple, au lieu de considérer un actif comme étant quelque chose de valeur, pour Kiyosaki, un actif est quelque chose qui doit générer du cash-flow.
D’après ce livre, votre maison n’est donc pas un asset – sauf si vous la louez.

Je viens de relire père riche, père pauvre, pour la troisième fois.
Ce résumé-critique est donc limité à l’analyse des informations présentes dans ce livre telles qu’elles – et accepte le fait que ce livre est ce qu’il est: une parabole sur la vision de l’argent et de la finance.

Nous allons surtout nous intéresser à la question suivante:
quelles sont les informations utiles sur la finance personnelle dans ce livre qui vont vous permettre de réussir votre vie ?

 

père riche, père pauvre de Robert T. Kiyosaki

Maintenant, explorons ensemble:

6 leçons

Le titre père riche, père pauvre réfère aux 2 principales influences que Robert à eues étant enfant.
Son propre père, le « père pauvre », se contente alors d’un emploi fixe et continu pour vivre,
pendant que le « père riche » (le père d’un de ses amis) gère une multitude de business.

La majorité de ce livre est écrite depuis la perspective de Robert qui apprends du « père riche » comment gagner de l’argent – et comment son « père pauvre » a commis d’importantes erreurs.
Les 2/3 du livre énoncent ainsi 6 leçons apprises par le « père riche » à Robert T. Kiyosaki.

Leçon 1. Les riches ne travaillent pas pour l’argent

Cette première leçon possède un titre qui semble ambigu – il offre 2 messages séparés selon comment vous le lisez et vous vous mettez l’emphase.
Si vous lisez le titre ainsi: les riches ne travaillent pas pour l’argent, c’est le mauvais message. Les riches travaillent en vérité, et beaucoup.
Le titre doit être lu ainsi: les riches ne travaillent pas pour l’argent. Ils travaillent pour en apprendre plus, et ce qu’ils apprennent en permanence peut facilement être appliqué pour gagner de plus en plus d’argent.

En effet, la connaissance et les bonnes idées sont toujours plus importantes que le travail en lui même parce que vous pouvez toujours bénéficier en permanence de vos bonnes idées alors que le bénéfice que vous rapporte votre travail disparaît au moment où vous arrêtez de travailler.

Le second volet de cette leçon est que le « père riche » vit très simplement: même si il a beaucoup d’argent à la banque, il conduit une voiture banale et ne vit pas dans une villa.
Trop de gens confondent richesse et biens matériels, la vérité ? La richesse est rarement liée à une accumulation de possessions matérielles.
Etre riche veut dire ne jamais avoir à s’inquiéter du paiement de vos factures – ça ne veut pas dire conduire une Ferrari (du moins jusqu’à ce que vous puissiez l’acheter cash sans changer quoi que ce soit à votre patrimoine).

Cette première leçon est la partie que je préfère dans tout le livre.

Leçon 2. Pourquoi enseigner l’alphabet financier ?

C’est la partie du livre la plus controversée.
En résumé, ce chapitre redéfinis le terme actif.
Pour la plupart des gens, le terme actif représente un bien de valeur.
Par exemple, votre maison est un asset parce que c’est quelque chose que vous possédez et qui a une valeur.

En fait, cette partie du livre redéfinit ce terme.
Pour Robert T. Kiyosaki, un actif est quelque chose qui génère un revenu, lorsqu’une responsabilité est quelque chose qui possède des coûts.
Dit autrement, votre maison n’est plus ici un actif, mais une responsabilité – même si votre maison a une valeur, elle ne génère pas de revenu. Selon Kiyosaki, si vous louez votre maison, elle se transforme alors en actif.

Quelles est la conclusion de cette leçon ?
Simplement, vous devenez riche en accumulant les actifs – selon la définition de ce livre.
La richesse apparait lorsque vous avez suffisamment d’actifs pour générer un revenu qui couvre tous les coûts de vos responsabilités et vos dépenses plus un solde nécessaire et suffisant pour pouvoir investir dans d’autres actifs.

Leçon 3. Occupez vous de vos affaires

Cette leçon vous explique qu’un individu en bonne santé financière doit passer son temps libre, non pas à dilapider son salaire, mais en investissant le plus possible dans des actifs – selon le terme défini dans ce livre.

En effet, réglez vos dettes et vos crédits si vous en avez et commencez à investir aussi tôt que possible dans des actifs qui vous rapportent.
Cette leçon est courte, claire, juste et efficace.

Leçon 4. L’histoire des taxes et le pouvoir des corporations

Cette section est un peu plus obscure.
Dès le départ Robert T. Kiyosaki nous évoque un train de vie à base d’achat de Porsches et d’autres activités huppées – totalement en opposition avec la leçon précédente.

Ensuite, ce chapitre évoque des détails sur la taxation qui ne sont pas toujours tout à fait exacts – si vous définissez l’achat de Porsches comme des investissements nécessaires pour votre entreprise vous risquez un audit.
Il existe une différence importante entre créer votre entreprise personnelle et acheter une voiture de fonction pour cette entreprise – ces voitures de fonction étant définies de manière très rationnelles pour justement éviter ce genre d’excès.

L’achat d’un jet d’entreprise peut se justifier dans le cas de déplacement internationaux très fréquents, mais comment justifier l’achat d’une Porsche: en quoi rouler en Porsche au lieu de rouler dans une autre voiture apporte un bénéfice matériel concret à votre entreprise ?

Kiyosaki mentionne différents leviers d’évitement des taxes dans ce chapitre, mais la plupart des conseils proposés ici permettent tout au plus de reporter les taxations et non pas de les éviter.
Concrètement, si vous appliquez la plupart des conseils de ce chapitre, vous devrez conserver vos actifs toute votre vie – si vous en revendez certains, vous serez alors taxés monstrueusement…

Pour un individu, il y a des avantages à conserver son argent dans une structure corporative, mais ces avantages consistent surtout à réduire les taxes pour les dépenses raisonnables liées au résultat et au bénéfice indépendamment de l’emploi.
Cela ne veut pas dire que lorsque vous possédez votre entreprise vous pouvez acheter des Porsches de fonction à tour de bras.

Leçon 5. Les riches inventent l’argent

L’histoire se complique dans ce chapitre où l’auteur nous explique comment il a gagné $40,000 en 5 heures en participant à une vente judiciaire.
Ce genre d’opérations étant possible uniquement lorsque vous êtes le seul sur le coup – ce qui n’arrive jamais dans ce domaine – la crédibilité de ce chapitre en prends un coup.

Bien sur, il est possible d’inventer l’argent – c’est en partie ce que font les banques.
Simplement, la meilleure façon de gagner votre propre argent consiste à créer votre propre propriété intellectuelle.
Avec internet vous avez de nombreuses possibilités: vendre des objets que vous produisez, créer des sites web, vendre votre musique, etc.

Leçon 6. Travaillez pour apprendre – ne travaillez pas pour l’argent

Ce message est juste et vrai.
D’un autre côté, Robert T. Kiyosaki adresse les employés – qu’il qualifie ici de hamsters – d’un ton assez moqueur.
J’ai déjà travaillé avec des employés millionaires – managers et directeurs d’entreprises de gestion de mines d’or, consultant senior, etc – que le terme « hamster » caractérise assez mal.

S’efforcer d’apprendre autant que possible en travaillant permet de modifier votre compréhension des choses et du monde et vous permet de grandir et peut-être de créer votre propre entreprise.

Commencements

La suite de ce livre est une partie intitulée « Commencements », dont le titre laisse à penser une application concrète des leçons précédentes à votre vie.
Cette section est constituée de conseils personnels de Robert T. Kiyosaki pour augmenter votre productivité.

Surmonter les obstacles

Il s’agit ici principalement d’obstacles psychologiques à surmonter: peur, cynisme, paresse, arrogance, etc.
C’est une section intéressante même si acquérir une meilleure maîtrise de soi vers plus d’humilité n’est pas toujours suffisant pour réussir et ne permet pas seul de pouvoir appliquer les leçons précédentes avec succès.

Démarrer

Ce chapitre présente les principes de la loi de l’attraction également présent dans plusieurs livres comme La loi de l’attractionLe Secret ou Réfléchissez et devenez riche – Napoléon Hill dont nous avons déjà fait la revue précédemment.

Les principes fondamentaux de la réussite – rester dans le présent et faire une chose à la fois par exemple – sont rappelés ici.
L’auteur, Robert T. Kiyosaki énonce ensuite que vous avez 3 possibilités:

  • dilapider votre argent en achetant des biens de consommation
  • conserver votre argent à la banque et ne rien gagner
  • devenir riche en utilisant intelligemment votre argent

L’idée ici est de vous convaincre que…

Vous en voulez plus ?

Continuez à apprendre et expérimenter: lisez des livres, suivez des formations et apprenez par vous mêmes.
Posez des questions ! Faites quelque chose !

Ce livre se termine donc avec le même conseil que donna Bouddha à sa mort à son disciple Ananda:

« Expérimentez, sans délai, car tout est impermanent »

Acheter ou ne pas acheter ?

Vous connaissez peut-être ce classique des Westerns spaghetti du grand Sergio Leone: le Bon, la Brute et le Truand.
Le livre père riche, père pauvre, de Robert T. Kiyosaki contient du bon, du brutal et un coté vraiment truand.

Le Bon

Fondamentalement, ce livre est juste et vrai.
Le principe de ne pas dilapider votre argent dans des biens de consommation pour investir dans des actifs qui vous rapportent régulièrement jusqu’à pouvoir remplacer votre salaire est excellent.

C’est une idée inspirante parce que beaucoup d’entre nous voudraient être plus libres et indépendants tout en conservant le même train de vie – dans son livre Kiyosaki nous explique comment faire.

père riche, père pauvre de Robert T. Kiyosaki

La Brute

Lorsque l’auteur utilise des exemples concrets, on perd en crédibilité: si vous essayez de suivre les « success stories » imaginées dans ce livre vous allez vous rendre compte qu’elles sont extrêmement rares et beaucoup plus difficiles à réaliser que la manière dont elles sont présentées ici.

Le Truand

Le problème, c’est que même si le fond de ce livre est vraiment bon, il pêche par la forme.

Robert T. Kiyosaki se laisse parfois aller à la moquerie – les fameux employés hamsters.
Bien sûr, d’un certain côté cela donne une impression d’autorité à l’auteur en comparaison des autres qui paraissent faibles et débiles, simplement l’humilité nécessaire à la réussite – énoncée d’ailleurs dans ce livre – n’est pas toujours respectée par l’auteur lui même.

La forme du discours et les exemples contenus dans Père riche, père pauvre sont parfois discutables, en même temps le fond et les principes contenus dans ce livre sont justes et efficaces pour qui est suffisamment déterminé et discipliné, mais pour les comprendre il faut réussir à aller au delà de l’aspect parfois moqueur et peu crédible du livre.

Si vous avez besoin d’outils vraiment clairs, précis et concrets pour atteindre l’indépendance financière, ce livre n’est peut-être pas celui qu’il vous faut parce qu’il présente plus une vision et une philosophie globale sur la réussite financière, mais si vous êtes en train de commencer à vous intéresser à la réussite financière et que vous voulez comprendre comment pensent et agissent les gens qui réussissent alors cliquez ici pour acheter père riche, père pauvre, de Robert T. Kiyosaki.

 

Et vous ?

Vous avez lu ce livre ? – qu’en avez-vous pensé ?
Laissez-nous un petit mot dans les commentaires 😉

Tags: , ,


À propos de l’auteur

passionné et principal auteur bénévole des articles et revues des livres pour réussir. Double diplômé ingénieur Arts et Métiers et UPV Bilbao, trilingue anglais-espagnol, il sait s'exprimer également en chinois mandarin, en russe et en italien. C'est également un modèle de détermination. Il n'a pas peur de faire des choix difficiles, et de s'y tenir dans la durée. Comme il l'explique sur son blog, sa méthode est basée sur la persévérance, et son histoire en est un exemple qui devrait figurer dans les livres : Quand il a commencé le développement de sa carrure, il ne pouvait pas faire plus de trois pompes ! Et pourtant il est aujourd'hui Karatéka, et les femmes l'appellent "Bruce Lee" ! La clé de son succès ? Il a continué à faire des pompes, toujours plus, chaque jour, sans exception depuis ses 15 ans, et pendant des années. Avec ce genre de méthode, ce n'est pas étonnant de réussir... Même si on peut être impressionné par son caractère, son parcours international, et ses nombreux voyages, son arme la plus puissante est celle qu'il brandit sur sa photo : la plume ! Frédéric est un artiste, curieux et créatif, qui a un besoin insatiable de créer et d'apprendre. Comme beaucoup de gens, il a investi énormément d'efforts et de temps pour trouver ce qu'il voulait faire, et comment y arriver. Au bout de son chemin, il découvre son véritable objectif : Apprendre, comprendre et transmettre. Aujourd'hui freelance, indépendant, son objectif est de devenir réellement inter-dépendant avec, pour et par les autres et de contribuer, donner, échanger pour s'unir avec le monde.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut ↑