S’organiser pour réussir: Getting Things Done – David Allen – La méthode en détail

Bonjour !
et Bienvenue pour cette nouvelle synthèse d’un livre pour réussir.

S'organiser pour réussir : Getting Things Done
Les livres-pour-reussir.fr vous offre chaque semaine un résumé structuré, clair et critique d’un nouveau livre pour mieux vous organiser, communiquer, travailler, investir et vous éveiller.

Cette semaine nous vous offrons un zoom supplémentaire sur la méthode décrite dans le livre s’organiser pour réussir : Getting Things Done de David Allen.
Quand vous aurez lu et mis en place cette méthode, vous pourrez mieux vous organiser, gérer votre temps et être plus productif au travail tout en ayant plus de temps pour profiter de votre vie personnelle.

 

 

 

S’organiser pour réussir : Getting Things Done, de David Allen

“Les hommes de génie sont les plus actifs lorsqu’ils travaillent le moins.”– Leonardo da Vinci

S’organiser pour réussir : Getting Things Done, de David Allen est un livre qui présente une méthode d’organisation et des gestion des tâches simple et efficace, utilisée par des centaines de milliers de personnes dans tous les domaines.

David Allen est l’un des théoriciens de la productivité et de l’efficacité professionnelle les plus influents du monde.
Ce livre est l’un de ceux qui m’a le plus aidé à m’organiser dans la vie – à la fois personnelle et professionnelle – et surtout à profiter de la vie tout en restant performant.

David allen est consultant en gestion et productivité en entreprise depuis plus de 20 ans, et l’objectif de son livre est simple:

« Travailler sereinement, en faire plus sans multiplier vos efforts »
« Il est tout à fait possible de travailler efficacement tout en vivant pleinement le moment présent. » – David Allen

Cet article vous présente en détail et en profondeur la méthode de gestion que présente David Allen dans son livre s’organiser pour réussir : Getting Things Done.

Vous pouvez aussi lire ici l’article qui fait le résumé critique de ce livre chapitre par chapitre

 

S'organiser pour réussir : Getting Things Done

Maintenant, explorons ensemble la méthode GTD du livre:
S’organiser pour réussir : Getting Things Done, de David Allen.

 Vue d’ensemble du système

La méthode GTD tourne autour d’une principe fondamental.
Plus votre esprit est clair moins vous êtes anxieux à l’idée d’oublier des choses importantes, plus vous êtes productif et efficace.

Pour vous apporter cette dimension de contrôle, le système GTD repose sur vos 2 besoins :

  1. Un système logique et minutieux qui inclus toutes vos responsabilités (de la plus petite à la plus grande)
  2. Un plan flexible et utilisable pour connaître quelle est la prochaine action la plus adaptée pour tout composant de votre système

Ces 2 petites, mais essentielles, idées nous permettent de dégager les zones de notre cerveau qui sont habituellement réservées à la mémoire temporaire pour des choses comme « je dois acheter du lait » et « est-ce que j’ai envoyé un email à Sarah pour la réunion de la semaine prochaine ? ».

Lorsqu’une partie de votre cerveau est absorbé par la mémorisation d’objets comme ceux-là, vous êtes moins efficace pour la réalisation des tâches qui comptent pour vous parce que : a) vous n’engager pas la totalité de votre cerveau et b) devoir se rappeler de quelque chose est une source de stress.

Lorsque vous opérez ainsi, votre inconscient assume automatiquement la responsabilité de vous rappeler et si vous avez trop de ces rappels en cours à opérer simultanément, vous allez vous sentir très rapidement submergé.

Vous vous sentez réticent à assumer quoi que ce soit de plus parce que votre esprit vous signale que vous êtes déjà plein.

Essentiellement, la clé pour une productivité augmentée repose donc dans l’extraction de votre tête de toutes les choses à faire et leur rassemblement au sein d’un système externe et utilisable qui peut vous aider à diriger et contrôler vos actions.
L’objectif est de mieux gérer vos actions, remplir votre temps de petites actions qui vous orientent vers les résultats que vous attendez dans tous les domaines de votre vie.

La méthode GTD possède toutes les caractéristiques d’un système de productivité solide parce qu’il est basé autour d’un certain nombre de méthodes clés :

L’approche de bas en haut (Bottom Up)

Nous avons parfois tendance à « partir avec la fin en tête » : demander à nos clients quel est leur objectif final et à partir de là à travailler en rétro-engineering. C’est commun dans la gestion de projet, dans le business, pour un régime et dans toute discipline pour laquelle nous attendons un résultat final mais commençons par notre mission, puis définissons les sous-objectifs et les étapes critiques pour finalement parvenir aux détails de la réalisation.

La méthode GTD travaille en cohérence avec cette approche tout en opérant dans le sens opposé : nous commençons par nos activités quotidiennes.

La philosophie derrière la méthode GTD est que la plupart des gens sont si pris par leurs activités quotidiennes que la vue d’ensemble a tendance à disparaître.
Une approche plus efficace est donc l’approche “bottom-up” – ce qui veut dire que vous vous concentrez pour garder le contrôle de ce qui est dans votre panier au quotidien de telle façon que vous avez finalement le temps de poursuivre des activités supplémentaires pour repousser vos limites.

Eléments de contrôle Horizontal & Vertical

Votre liste d’actions quotidiennes est surement pleine d’engagements, de projets et d’actions qui doivent êtres contrôlés à la fois horizontalement et verticalement.

“Contrôle horizontal” signifie maintenir la cohérence et l’homogénéité dans tous les domaines de votre vie.
“Contrôle vertical” signifie penser haut et bas d’un sujet ou d’un projet et élaborer les détails. Vous devez être capable de gérer à la fois le spectre complet de chaque tâche et de projets complexes.

Inclure absolument toutes vos affaires

“Affaires” est défini comme tout ce dont vous vous sentez responsable et qui ne possède pas encore le résultat attendu ou la définition de la prochaine étape ou action.
Pour chaque degré de contrôle il doit y avoir une approche rationnelle et concrète permettant de transformer les « affaires » en objectifs clairs et actions réalisables.

Réduire progressivement et finalement éliminer complètement le stress

Simplement parce que votre esprit va s’arrêter de s’inquiéter parce qu’il doit vous rappeler toutes ces choses que vous ne devez pas oublier, il va pouvoir commencer à penser aux choses en cours ici et maintenant à la place.

 

Productivité Horizontale & Verticale sans stress

Regardons d’abord la direction horizontale de nos vies parce que c’est celle qui inclus tout ce qui dans notre vie capte notre attention à un moment donné.

Pour gérer notre flux dans cette zone de façon productive et sans stress, il y a 5 étapes :


Productivité Horizontale

Productivité horizontale niveau 1 – Collecter

En collectant tout à la même place, votre esprit va lâcher prise sur les tâches de bas niveau qu’il stocke parce qu’il sait que vous n’avez plus besoin de vous en rappeler grâce à votre nouveau système.

Pour être efficace le système doit tout rassembler peut importe l’importance – cela inclus :

  • Objets physiques et possessions (courrier, mémos, notes de rappel, factures)
  • Notes prises sur papier
  • Messages électroniques, email, SMS, notes messenger
  • Messages vocaux
  • Matériel écrit ou publié
  • Matériel de référence que vous voulez conserver pour le futur
  • Images, memento, et souvenirs

 

Comment vous examinez et gérer ces objets peut-être fait en utilisant la technologie (comme Evernote) ou des dossiers selon vos exigences et vos préférences.
Ne soyez pas trop attaché à la technologie, contentez-vous d’installer le système aussi tôt que possible.

Voici quelques conseils pour obtenir le plus de résultats possibles durant la phase de rassemblement :

  1. Avoir seulement une boite de collecte
    Bien sûr, vous pouvez avoir 2 boites pour séparer personnel et professionnel mais enregistrez vos « affaires » dans une seule boite, cela vous permet de rester simple et de ne pas avoir à dupliquer.
  2. Videz régulièrement et minutieusement votre boite de collecte
    Votre boite de collecte est exactement ça : un collecteur et pas un point de stockage. Dis autrement, vous ne devez pas y laisser d’objets trop longtemps. Vous allez traiter votre collecte régulièrement faute de quoi le stress va revenir parce que votre inconscient sait qu’il y a des choses à traiter.

Productivité horizontale niveau 2 – Traitement

Sachant que tout est à la même place il est temps de traiter : c’est le processus de vidage de votre boite GTD (où tout ce dont vous devez vous rappeler est stocké).

La façon de vider votre boite consiste en la prise d’une décision sur ce qui doit être fait dans le futur à propos de chaque objet qui est dans votre boite.

Il y a 2 règles pour cette phase de traitement :

  1. Traiter le premier objet d’abord
    Oubliez les priorités ou vos perceptions de l’importance à ce niveau. Commencez par le premier objet dans votre boite et puis continuez dans le même ordre. L’idée est de vous impliquer au vidage de votre boite quelque soit l’importance de chaque objet. Traitez seulement un objet après l’autre, traitez le puis passez au suivant.
  2. Ne jamais rien retourner dans la boite
    Contrairement à votre boite aux lettres, votre boite GTD est conçue pour rester un point de collecte uniquement, et rien ne doit y rester après traitement. Assumer le fait que tout va être traité et rien ne sera reporté.

Comment traiter votre boite GTD

La phase de traitement est extrêmement simple et consiste en 3 questions que vous devez vous poser à propos de chaque objet pour prendre une décision :

Question #1 –
“Est-ce que cet objet donne lieu à une action ?”

Si la réponse est non, il y a 3 possibilités de déplacement :

  1. Dans un dossier de stockage
    C’est là où tout ce qui va nécessiter une action dans le futur est envoyé. Peut-être un élément de projet qui a besoin que quelqu’un d’autre agisse avant que votre travail commence, peut-être un rapport que vous devez écrire mais vous devez attendre que les données vous soient envoyées par un autre service.
    Ce genre de choses va ici.
  2. Dans un dossier de référence
    C’est pour les informations qui peuvent être importantes dans le futur ou les éléments dont vous aurez à vous référer dans le futur.
  3. Dans la corbeille
    Jetez autant que possible.

Si la réponse est oui, passez à la question suivante.

Question #2 –
“Est-ce que c’est une action unique ?”

Si la réponse est non, alors vous devez déplacer cet objet dans votre zone de projet où cela va être regroupé avec tous les autres éléments lié au même projet.

Si la réponse est oui, passez à la question suivante.

Question #3
“Est-ce que cette action peut-être effectuée en 2 min ou moins ?”

Si la réponse est non, vous avez 3 possibilités de déplacement pour cet objet :

  1. Dans votre dossier Déléguer
    C’est là que vous ranger les choses à déléguer à d’autres personnes .Contrôlez ce dossier une fois par semaine et allouer les taches à d’autres.
  2. Dans votre Dossier Agenda
    Si vous devez bloquer un laps de temps pour finir cette tâche, placez cette tâche dans votre Dossier Agenda. C’est là que toutes les taches qui nécessitent une planification vont. La plupart des gens planifient leurs tâches en utilisant leur calendrier immédiatement et puis abandonnent cette tâche jusqu’à ce qu’elle soit complètement terminée.
  3. Dans votre Liste des Prochaines Actions
    C’est un dossier que vous gardez près de vous en permanence. Chaque fois que vous vous retrouvez avec un peu de temps libre que vous n’aviez pas prévu, soyez productifs : prenez ce dossier et utilisez votre temps en travaillant sur certaines de ces tâches.

Productivité Horizontale niveau 3- Organiser

Maintenant que vous avez traité vos objets vous avez déjà fait un gros nettoyage. Pour récapituler vous avez :

  • Supprimé les taches inutiles
  • Placé en stand by tout ce sur quoi vous ne pouvez pas encore agir
  • Précautionneusement rangé les objets pour lesquels vous devrez revenir dans le futur
  • Délégué les objets que quelqu’un d’autre peur faire mieux/plus rapidement
  • Organisé votre temps pour vos tâches importantes
  • Organisé une liste des tâches moins importantes qui doivent être faites

C’est le pouvoir de la méthode GTD, avec seulement une boite et 3 simples questions vous êtes sorti de l’eau et vous êtes déjà plus productif que 99% des gens.

Zoom sur votre dossier de Stockage et votre dossier de Référence

Le livre GTD recommande de diviser le dossier de stockage et le dossier de référence en sous-listes, cependant cela peut aussi rajouter un degré de complexité et ne rajoute rien à l’efficacité du système.

Cette recommandation est probablement orientée vers les gens qui utilisent des dossier papiers et non les dossiers électroniques que nous utilisons actuellement. Avec un système électronique basé sur GTD vous n’avez pas besoin de sous-liste parce que vous pouvez simplement rechercher en utilisant un mot clé et trouver ce que vous cherchez.

Le principe fondamental ici est que :

  • Si vous ne pouvez pas agir maintenant mais vous devrez agir dans le futur : rangez dans le dossier de Stockage
  • Si vous n’avez pas besoin d’agir et ne devrez pas non plus agir dans le futur mais aurez besoin de vous y référer ranger le dans votre dossier de Référence.

Finalement le résultat que nous attendons est la séparation des objets réalisables des objets non-réalisables ou matériaux de référence. Faites ça et votre liste des choses à faire et votre stress va s’envoler pendant que votre productivité et votre bien être vont augmenter de manière exponentielle.

Un Mot sur les Projets

Pour gérer les projets efficacement votre système a besoin de couvrir 3 zones essentielles :

  1. Une liste des projets courants
    Une liste compréhensive de tous les projets que vous avez en cours. Il n’y a pas besoin d’organiser cette liste, simplement s’en servir comme d’un stockage pour tous vos projets en cours. Une fois par semaine vous revoyiez votre liste de projets et en tirez les actions par étapes pour vous aider à faire les progrès attendus sur ces sujets importants.
  2. Planifier les grandes lignes pour chaque Projet en cours
    Pour chaque projet sur votre liste vous devez avoir une page de résumé qui détaille les objectifs de projet et les actions potentielles qui peuvent être menées chaque semaine pour progresser sur votre projet.
  3. Stockage pour Matériel Support pour chaque Projet
    Ce sont les ressources dont vous avez besoin pour supporter vos actions ou vous aidez à penser à vos différents projets. Ce ne sont pas des rappels ou des actions, uniquement du matériel de référence. Personnellement je préfère prendre une photo ou scanner chaque document pour en garder une copie digitale.

Quand aurez mis ce système projet en place vous arrêterez de vous préoccuper de devoir garder une trace de tous les détails de chaque projet parce qu’à ce moment vous aurez une vision claire et concrète permettant de rassembler vos projets et le matériel associé au sein d’un processus qui génèrera des actions et vous aidera faire évoluer le projet.

Assigner

C’est ici que l’action commence !

C’est la zone où tout ce qui doit être exécuté conduit. Votre liste est maintenant infiniment plus petite que lorsque vous avez commencé donc vous pouvez maintenant trier, organiser et planifier les éléments avec calme et clarté.

La zone d’assignation de GTD couvre 3 zones :

Elles sont utilisées pour vous aider à générer des rappels d’action; la plupart des gens utilisent un système qui ressemble à ça :

  • Liste de Délégation
    Les affaires pour lesquelles vous avez eu suffisamment d’influence pour convaincre d’autres de les faire pour vous. C’est un index des éléments assignés à d’autres et vous listez les tâches, à qui vous les avez déléguées et pour quand elles sont dues. Pendant votre revue hebdomadaire vous pouvez alors suivre les gens pour être sur que tout est sous contrôle et que cela évolue conformément aux attentes.
  • Dossier Agenda
    Pour commencer, essayer d’avoir seulement un calendrier où tout rentre. Si vous travaillez pour une société, continuez à l’utiliser pour les tâches de travail (pour que votre patron soit content) mais utilisez un Calendrier Google et ajoutez-y vos réunions de travail et puis tout le reste dans votre vie pour avoir un Calendrier Principal avec tout en un. Utilisez ce calendrier pour réserver du temps pour des tâches spécifiques qui sont dues ce jour là. GTD recommande aussi de réserver du temps pour les appels téléphoniques que vous devez faire, les courses à faire, les choses à faire à la maison, les agenda pour les réunions ou les rencontres, de temps pour les lectures et les revues. Un truc extra – non GTD – pour moi est de rassembler ces tâches ensembles : tous vos appels d’un coup, toutes vos courses d’un coup, etc… (Merci Tim Ferris).

Productivité Horizontale niveau 4 – Revue

Revoir votre système GTD régulièrement est essentiel si vous voulez maintenir votre esprit en paix. Cela permet de rester fonctionnel et vous maintient sur les rails de la productivité et de la performance.

Le processus de revue GTD est simple et consiste en :

  • Revue Quotidienne
    Revoyez votre Calendrier et vos prochaines listes d’actions. Regardez ce qui doit être fait ce jour là, quels rendez-vous vous avez, qu’est-ce que vous avez déjà planifié et qu’est-ce vous pouvez faire avec votre temps de disponible pour aller plus loin.
  • Revue Hebdomadaire
    Revoyez vos Stockage, vos Délégations, et vos Listes de Projets. Evaluez le progrès des actions déléguées, regardez ce qui est dû et réservez du temps dans le Calendrier la prochaine semaine, supprimez tout ce qui n’est plus pertinent et renforcez la paix de votre esprit et votre sentiment de contrôle.
  • Revue Mensuelle Trimestrielle
    Revoyez la vue d’ensemble. Révisez vos objectifs long terme, visions, valeurs et buts. Etablissez si les tâches et les projets que vous avez terminés vous amènent plus près de là où vous voulez être. Cette revue vous apporte la confiance du fait de savoir que vous vous rapprochez de vos objectifs ou vous permet de remarquer que vous déviez de votre voie. Cela vous permet de vous réadapter pour plus d’efficacité.

Productivité Horizontale niveau 5 – Le faire !

Le niveau 5 vous permet de faire les bons choix concernant la manière dont vous utilisez votre temps. Votre productivité est directement liée à comment vous utilisez votre temps, c’est donc important d’avoir un processus de priorisation des éléments dans votre liste d’action.

Il y a quelques modèles présentés dans GTD pour gérer ce processus et j’ai toujours considéré que le meilleur est le premier modèle qui a 4 critères pour choisir les actions à chaque instant.

Dans l’ordre d’importance, les 4 questions que vous devez vous poser lorsque vous voulez décider quoi faire sont :

  • Qu’est-ce qui peut-être fait dès maintenant avec les outils que j’ai en main ?
  • De combien de temps je dispose avant mon prochain engagement ?
  • Combien d’énergie ai-je en ce moment ?
  • Parmi toutes mes options, quelle est la plus importante chose à faire ?

Basé sur vos réponses à ces 4 questions, décidez quelle est la chose la plus productive que vous pouvez faire à chaque moment et dans chaque contexte spécifique.

Vous devez accepter que la liste des objets dans votre liste des choses à faire va toujours être plus grande que les choses sur lesquelles vous travaillez couramment. Cela peut en déranger certains. La clé pour se sentir bien à propos des objets que vous comprenez se trouve dans le fait non seulement de décider de ce que vous allez faire, et aussi ce que vous n’allez pas faire.

Votre système est conçu pour marcher selon le processus qui vous permet d’être sûr que ce que vous faites est la meilleure façon d’utiliser votre temps. Quand vous aurez fait ça vous ne ressentirez plus de culpabilité pour les tâches que vous n’avez pas encore finies.

 

Productivité Verticale

De la même façon, pour atteindre le niveau de productivité dans la direction verticale (gestion de projet) cela implique 5 niveaux :

Productivité Verticale niveau 1 – Définir

Parfois nous commençons des projets sur lesquels nous ne devrions pas travailler, des projets de peu de valeur qui nous prennent beaucoup de temps et ne nous amènent nulle part.

Le niveau 1 de la productivité verticale nous permet de définir pourquoi nous devons commencer un projet.

Il pose 2 questions clé auxquelles vous devez répondre par écrit sur votre note de document de projet au sein du système GTD :

  1. Pourquoi ce projet est important ?
  2. Quels standards dois-je suivre et quelles valeurs dois-je avoir pour respecter les exigences de ce projet ?

Quand vous avez répondu à ces questions dès le départ vous développez un meilleur niveau de motivation et construisez les fondations de la direction vers laquelle vous voulez aller.

Cette réflexion stratégique en profondeur a aussi tendance à améliorer vos processus de planification interne. Ces principes permettent de définir clairement comment le projet doit être achevé.

Productivité Verticale niveau 2 – Visualiser

Cet objet est considéré optionnel par beaucoup, mais il fonctionne avec le mantra « démarrer avec le résultat en tête » et vous demande de visualiser le succès de ce projet et vous demande de considérer à quoi est-ce que ça ressemble, comment cela s’entend et ce que vous ressentez.

Certaines personnes aiment visualiser le résultat, d’autres aiment l’écrire sur leur page projet dans GTD et d’autres encore préfèrent sauter cette étape complètement. C’est à vous de choisir si vous voulez ou non inclure ce niveau et je vous suggère de considérer à quoi ressemble la fin attendue avant de passer au troisième niveau.

Productivité Verticale niveau 3 – Penser

Le niveau 2 vous amène à rêver la fin de votre projet au moment où vous recevez les accolades et les récompenses associées à la l’achèvement de votre projet.
Le niveau 3 nous ramène sur la terre ferme et nous demande de reconsidérer les étapes tangibles qui vous nous conduire en terre promise.

Utilisez votre créativité et imaginez une liste d’idées qui concrétisent comment votre rêve va devenir réalité. Laissez vous aller et générez un large inventaire d’idées : prenez le temps de réfléchir et sauvegarder tout ce qu’il en ressort.

Comme dans tous les brainstorming détachez vous de l’Ego et lâchez prise sur vos jugements, suppositions et généralisations pour vous limiter aux faits. Couchez tout sur le papier : préférez la quantité à la qualité à ce stade. Ne vous inquiétez pas si une idée est réalisable concrètement ou non en fonction de vos ressources ou de l’environnement ; l’idée est de réveiller l’énergie créative que vous avez déjà en vous pour la laisser prendre le relais.
Vous verrez que les premières idées font la place aux suivantes qui elles même éclairent encore plus d’idées nouvelles etc…

Productivité Verticale niveau 4 – Organiser

Donc vous avez réfléchi autant que vous le pouviez et vous avez maintenant à votre disposition une grande liste d’idées, de moitié d‘idées et de pensées floues.

Maintenant c’est le moment de les revoir.

Regardez les séquences naturelles, les regroupements, et les relations qui vont émerger entre vos idées. Considérez la suite :

  • Identifiez la pièce la plus grande et la plus représentative
    Les composants majeurs et sous-composants, les priorités.
  • Triez les pièces avec le filtre qui vous paraît le plus adapté
    Peut-être par composants, par séquences, par priorités.
  • Remplissez les trous
    Ajoutez tout ce qui est nécessaire quelque soit le niveau de détail requis pour faire fonctionner les choses.

Productivité Verticale niveau 5 – Action

Dans les niveaux 1-4 vous développez les grandes lignes de votre projet qui couvrent pourquoi vous voulez commencer le projet, quelle est la fin attendue et quels sont les étapes que vous devez effectuer pour y arriver.

Le niveau 5 spécifie exactement ce que vous allez faire, quelles sont les ressources dont vous avez besoin, d’où elles proviennent et vous permettre de commencer à planifier concrètement votre projet.
Cela rend les détails beaucoup plus faciles à mettre en place une fois que vous avez établi la structure du « Pourquoi » et du « Quoi ».

Pour établir vos prochaines actions et faire avancer votre projet, considérez la suite :

  1. Les parties mobiles
    Quels composants exigent d’abord l’achèvement d’autres composants ? Cela va vous aider à analyser quels sont les aspects du projet qui peuvent être exécutés maintenant et comment les actions doivent êtres accomplies.
  2. Est-il nécessaire de planifier plus – plus en détail ?
    Si vous avez besoin de prendre plus de temps pour du planning détaillé, détaillez ce qui doit arriver ensuite, quand cela doit arriver et par qui.
  3. Délégation
    Si la prochaine action est déléguée à quelqu’un d’autre, définissez une date limite de suivi à laquelle vous contacterez cette personne pour contrôler les progrès.

 

“L’art de du repos de l’esprit et le pouvoir de s’extraire de tout soin et inquiétude est probablement un des secrets des grands hommes.” – Capitaine J.A. Hatfield

 

Acheter ou ne pas acheter s’organiser pour réussir : Getting Things Done, de David Allen ?

 

S’organiser pour réussir : Getting Things Done, de David Allen est un livre qui présente une méthode simple, efficace, complète et détaillée pour mieux s’organiser et gérer son temps.

En résumé, les avantages et inconvénients de cette méthode sont les suivants:

S'organiser pour réussir : Getting Things Done

Avantages

  • Méthode simple et facilement utilisable
  • Méthode complète et cohérente qui permet de marier vie personnelle et vie professionnelle
  • Concret et facilement adaptable et applicable à tout

Inconvénients

  • Méthode qui se limite à la recherche d’efficacité et de performance – mais qui ne permet pas de mieux définir son objectif, ce n’est pas le sujet de ce livre

Si vous n’êtes pas encore sûr de vraiment savoir ce que vous voulez faire de votre vie, la méthode GTD ne vous sera probablement d’aucun secours – être performant et efficace dans ses activités permet de mieux les apprécier mais vous gagnerez à d’abord définir ce que vous voulez faire, pour ensuite vous concentrer sur l’optimisation de vos actions pour devenir plus efficace ensuite.

Pour tous ceux qui veulent mieux gérer leur temps, leur énergie et leur vie – et profiter de leur vie personnelle tout en étant plus performant professionnellement –  S’organiser pour réussir : Getting Things Done, de David Allen est un livre à lire absolument !

C’est bien simple, grâce à ce livre j’ai pu développer plusieurs projets personnels et professionnels à côté de mon activité principale, recommencer le sport et m’inscrire dans un club de karaté – et organiser des vacances autour du monde !
Je ne saurais que trop vous recommander S’organiser pour réussir : Getting Things Done, de David Allen.

 

Et vous ?

Vous avez lu ce livre ? – qu’en avez-vous pensé ?
Laissez-nous un petit mot dans les commentaires 😉

 

Tags: ,


À propos de l’auteur

passionné et principal auteur bénévole des articles et revues des livres pour réussir. Double diplômé ingénieur Arts et Métiers et UPV Bilbao, trilingue anglais-espagnol, il sait s'exprimer également en chinois mandarin, en russe et en italien. C'est également un modèle de détermination. Il n'a pas peur de faire des choix difficiles, et de s'y tenir dans la durée. Comme il l'explique sur son blog, sa méthode est basée sur la persévérance, et son histoire en est un exemple qui devrait figurer dans les livres : Quand il a commencé le développement de sa carrure, il ne pouvait pas faire plus de trois pompes ! Et pourtant il est aujourd'hui Karatéka, et les femmes l'appellent "Bruce Lee" ! La clé de son succès ? Il a continué à faire des pompes, toujours plus, chaque jour, sans exception depuis ses 15 ans, et pendant des années. Avec ce genre de méthode, ce n'est pas étonnant de réussir... Même si on peut être impressionné par son caractère, son parcours international, et ses nombreux voyages, son arme la plus puissante est celle qu'il brandit sur sa photo : la plume ! Frédéric est un artiste, curieux et créatif, qui a un besoin insatiable de créer et d'apprendre. Comme beaucoup de gens, il a investi énormément d'efforts et de temps pour trouver ce qu'il voulait faire, et comment y arriver. Au bout de son chemin, il découvre son véritable objectif : Apprendre, comprendre et transmettre. Aujourd'hui freelance, indépendant, son objectif est de devenir réellement inter-dépendant avec, pour et par les autres et de contribuer, donner, échanger pour s'unir avec le monde.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut ↑